Cpolitic dit Yes au "No Sarkozy Day"…contrairement aux autres!

Incompréhension. Consternation. Amertume. Dégoût. Qu’elle ne fut pas ma désillusion à la lecture des différents témoignages de mes « collègues » blogueuses et blogueurs, dont je suis régulièrement les articles de part leur qualité et la justesse de ton, quel que soit leur affinité politique, engagé dans un parti ou non.

Tous les jours, leurs blogs critiquent ouvertement, avec talent et légitimité le fléau qu’est le National Sarkozisme. Ce n’est pas seulement une lutte contre un seul homme, Nicolas Sarkozy, mais contre une cohorte de fascistes déguisés en néo-libéraux et néo-conservateurs.
Tous les jours, des vidéos, des articles informatifs, avec documents officiels et sourcés à l’appui de leur argumentaire: le meilleur de la blogosphère politique du moment en somme.

Mais depuis hier, à mes yeux, le charme a été rompu. Ceux-là même qui réalisent de telles prouesses rédactionnelles, ceux qui utilisent leur droit d’expression pour informer les internautes francophones sur la situation politique, économique, et sociale dans ce pays, ces mêmes personnes ne se privant pas pour faire tel ou tel classement « engagé » contre la sape du modèle social français et des valeurs républicaines, ces mêmes personnes qui se disent « républicains », « socialistes », et/ou « humanistes », et au minimum « engagés » disent clairement non au « No Sarkozy Day ».
Le plus déroutant n’est pas la réponse faite par chacune ou chacun d’entre eux. Malheureusement, le point faible vient étonnamment de l’argumentation fournie à leur réponse négative. Ces blogueuses et blogueurs hier si malins pour déjouer les propos fallacieux des pitbulls de l’UMP font preuve de la même mauvaise foi que celles et ceux qu’ils habillent pour l’hiver chaque matin.

Sans citer de nom, mon unique intervention avait déjà été trop « moralisatrice » et « inutile », je me permets de retranscrire leurs arguments.
– Le peuple de France ne serait pas dans un état « insurrectionnel » suffisant pour lancer ce type d’événement.
A-t-il fallu une italie dans un état « insurrectionnel » ou « prérévolutionnaire » pour faire le « No Belusconi Day »?
La réponse tombe sous le sens, l’argument tombe de lui-même.

– Les blogs politiques nous n’existons pas. Facebook ne fait pas tout. Il faut gagner en visibilité déjà sur la blogosphère.
Toujours le problème de la bouteille à moitié pleine et à moitié vide. Nos blogs politiques ont le mérite d’exister. Ils sont un outil d’information, de réflexion, d’échanges, de critiques et de propositions concrètes. C’est le dernier média interactif créé, mais malgré sa puissance, il n’en reste pas moins qu’un média.
Justement, la blogosphère italienne s’est servie de celui-ci pour faire exactement la même chose que nous: informer, réfléchir, partager, communiquer, critiquer et proposer, avec cette touche finale, une cohésion et une motivation assez forte pour réaliser le « No Sarkozy Day »
En quoi la blogosphère française est elle moins visible, moins mature, moins puissante que son homologue transalpine? Les blogueurs de l’hexagone sont ils moins bien organisés et donc plus stupides? Certains le croient visiblement.

– Le mot d’ordre: la démission de Nicolas Sarkozy? N’importe quoi!
Entièrement d’accord. A l’instar d’une augmentation de salaire – ne me dites pas que vous n’avez jamais osé demander? – il faut toujours réclamer plus, bien plus car vous êtes sûr de recevoir bien moins.
Ce serait manquer d’objectivité que de dire l’inverse: sauf incident de santé, Nicolas Sarkozy restera à la tête du pouvoir jusqu’en 2012. Désolé pour celles et ceux qui y croyaient dur comme fer.
L’intérêt d’une telle journée est avant-tout de marquer par notre présence dans les rues notre désapprobation vis à vis de la politique de l’UMP, ce fameux « National Sarkozisme » et de montrer du même coup à l’Europe, au reste du monde qui nous regarde via leurs propres médias (et non Le Figaro, TF1/LCI, Europe 1 ou le JT de Pujadas…) que tous les français ne sont pas derrière Nicolas Sarkozy et l’UMP. L’idée n’est certainement pas de renverser le pouvoir comme certains contre-argumentent naïvement pour justifier leur non-participation mais uniquement de montrer par nos présences que la République a d’une certaine manière ses gardiens de l’ombre, ayant le courage d’apparaitre en pleine lumière, dans le monde bien réel de la rue.
Le « No Sarkozy Day » sera une manifestation unie sous la même couleur – le violet – à l’identique de ce qui s’est fait en italie, pour montrer un rassemblement transverse aux mouvements politiques, syndicaux ou associatifs. Tout individu contre le National Sarkozisme, contre la sape du modèle social français, et pour le respect des valeurs de la République Française que sont notamment Liberté, Egalité, Fraternité et la Laïcité, est donc cordialement invité. Ce qui n’empêche nullement la participation des syndicats, associations, partis politiques…bien au contraire!

– Banana République: Fiasco de 40 personnes à la Défense
L’art de l’amalgame un art habituellement maitrisé par l’UMP ou tout autre personne qui essaye de se raccrocher à n’importe quoi pour éviter de faire quelque chose, comme un enfant qui trouverait 1001 raisons pour ne pas ranger sa chambre.
A notre connaissance, la Banana République est un blog pas la blogosphère politique, et pour être franc, leur appel a été très peu relayé car déjà peu y croyait. Toujours analyser les causes d’un échec avant de s’en servir dans une argumentation.
« Mêmes causes, mêmes effets » L’Italie anti-Berlusconi a utilisé sa blogosphère la plus influente pour organiser un tel rassemblement. La France anti-Sarkozy se devra d’appliquer la même recette.
Evidemment, en l’état actuel des choses, les blogueurs influents – mais à quoi leur sert cette influence wikioesque dont ils savent se vanter fièrement? – sont majoritairement contre le NSD.
Donc pour le moment, ils ont parfaitement raison, le NSD sans eux, sera un échec si rien n’est fait pour remplacer leur pouvoir… d’influence.

Au final, les blogueurs associés se sont donc mis d’accord sauf 4 (dont Cpolitic) sur le fait d’être contre la journée en arguant que:
– La méthode du No Sarkozy Day est mauvaise
– Respect de la démocratie Sarkozy Démission est un leitmotiv un peu « court »
– Date inadaptée 1 semaine après les régionales
– Ne pas se focaliser sur Sarkozy mais sur sa politique.
– Risque de récupération politique du fiasco

– Une partie des têtes pensantes du web 2.0 ont donc estimé que le nom « No Sarkozy Day » faisait trop anti-sarkoziste primaire.
Un peu de marketing ferait du bien. Croyez vous que si les italiens avaient écrit « No Mafia, Fascisme, Criminalité, Corruption, Drogue, Cartel Day » le message aurait été percutant?
Le Sarkozy de « No Sarkozy Day » n’est pas le Nicolas Sarkozy, il représente le « National Sarkozisme ». Tellement évident que bon nombre de remarques se sont bloquées dessus. Jolie perte de temps.
– « Date inadaptée 1 semaine après les régionales »: La date initiale était le 20 mars et possédait un réel intérêt puisque la veille du deuxième tour des régionales. L’origine du changement le 27 mars reste inconnue et pour le moins incompréhensible.
– « Ne pas se focaliser sur Sarkozy mais sur sa politique. » et « Respect de la démocratie Sarkozy Démission est un leitmotiv un peu « court »
Tout à fait. C’est justement l’intérêt des différents cortèges et bannières. N’avez vous jamais participé ou vu une manifestation? Faire défiler des groupes représentants les différentes associations, corporations, syndicats… en colère contre le National Sarkozisme
– Le « risque de récupération politique » est inhérent à tout rassemblement, d’où l’intérêt d’une préparation suffisamment créée en amont avec des organisateurs sérieux, d’opinions diverses et variées.


A chacun des points bloquants, on trouve rapidement une explication voire une solution. Malheureusement ces points ont servi de justification à l’opposition à cette journée pourtant utile aussi utile que la « No Berlusconi Day »

De part le niveau des arguments, inhabituel connaissant les auteurs et l’objectivité de leurs articles quotidiens, en toute franchise, il est à craindre que l’idée d’un « No Sarkozy Day » n’ayant pas été fomenté dans leur petit « monde », ceux-ci soient parvenus à justifier l’injustifiable. Une sorte de discrimination consciente ou inconsciente. A moins que cela ne soit une forme particulière de fainéantise ou de lâcheté. Ni plus ni moins.
Des mots très durs, certes, mais aussi durs que l’impression amère que laisse la lecture de leur « Synthèse Finale » laissant transpirer pour le coup, non pas une réflexion intense en raison de l’importance de l’engagement, mais d’un égocentrisme sans nom.
On pouvait s’attendre à mieux de « l’élite de la blogosphère française », et on assiste dépité à un pseudo-débat, stérile et parsemé d’invectives, débat dignes de ceux organisés dans des amphis d’universités barricadées par les gros bras anarchistes et dont le sort du scrutin à mains levées est connu d’avance.

Si le « No Sarkozy Day » venait à être un fiasco, nous aurions déjà une des raisons – car cela ne serait être la seule – à ce futur échec: une blogosphère française divisée aux élites wikioesques frileuses, équipés d’égos surdimensionnés, qui excellent dans l’art de la rhétorique, mais restent médiocres dans l’action.
D’autant que cette action demandée est surhumaine: mettre un lien sur leur blog, faire quelques articles sur le sujet pour alerter leurs proches et se présenter le jour-J, ne serait-ce que 30 minutes.
Bien loin du sacrifice humain des résistants pendant la deuxième guerre mondiale, dont ils se croiraient pourtant investi de la mission chaque jour… dans un monde purement virtuel.

Quoi qu’il arrive, Cpolitic reste engagé pour un « No Sarkozy Day » qui devra se faire, tirons tout de même des leçons, le 20 mars 2010, comme initialement prévu.
Un tel changement de date reste obligatoire pour mobiliser un maximum de personnes.

Publicités

Une réflexion sur “Cpolitic dit Yes au "No Sarkozy Day"…contrairement aux autres!

  1. bravo l’ami ! je n’en espérais pas moins de toi…. je suis d’accord sur la plupart des points : Oui, les blogs politiques et facebook existent, même s ‘il faut en relativiser la place, ils occupent un terrain, l’un des rares d’ailleurs, où la liberté d’expression et d’information est encore possible. Et les gens ne sont pas dupes. Ils le verront tôt ou tard et la croissance de la lecture des blogs, pour peu qu’on ne tente pas de la freiner (je m’attends à des initiatives gouvernementales ou économiques pour faire cesser cette intolérable liberté, se révélera exponentielle. les médias traditionnels tentent d’ailleurs déja de la récupérer est-ce un hasard ? de la philantropie ? Le souci de la liberté d’expression ? Que nenni : un intérêt économique !

    Oui, l’objectif de l’événement, la démission de NS, est idiote, et je pense qu’il serait intéressant de changer l’objectif, en disant simplement NON AU SARKOZYSME. Quant à ceux et celles qui pensent que c’est bien beau de vouloir couper la tête à ce canard boiteux sans propsoer autre chose derrière, qu’ils sachent que c’est un argument falacieux : il s’agit d’un happening, pas d’un coup d’état ! les organisateurs du NSD ne sont pas des putchistes, contrairement à ce qu’ils voudraient faire accroire à leurs lecteurs…

    Oui, l’argument banana république est non seulement c’est un amalgame douteux, mais il me navre de la part de tels stratèges blogosphériques… L’initiative aurait été relayée, encadrée et structurée et débattue, comme ce peut être le cas du NSD elle n’aurait pas capoté : qu’ont-ils fait pour qu’elle réussisse ? moi, je n’ai pas entendu parler de ce truc… et puis d’abord je n’habite pas Paris. Assez de ce Parisianisme égocentrique.

    Et encore Oui, il n’importait qu’à tous (et toutes) de faire en sorte que cet événement soit un succès. Mais cette expérience m’aura enseigné qu’il y a hélas souvent, politiquement comme professionnellement, virtuellement comme réellement, les parleurs et les faiseurs…

    Et moi aussi, comme tu as pu le constater, je partage ta déception…. Mais je vais moi aussi la dépasser… à Ma façon. Enfin, pour terminer, un seul mot, celui de la fin : quelqu’un, dans cette bande, à part Cédric, a-t-il pris la peine de téléphoner à l’un des organisateurs avant de balancer son billet navrant ? ce serait la moindre des choses et le strict minimum de ce que je conçois, malgré mes mauvaises manières… CQFD.

    Au plaisir, C.

    J'aime

    1. Sauf que certains s’amusent à revendiquer leur signature à cette liste des Non au « NSD »
      Franchement ridicule, pathétique et méprisant à l’égard des créateurs et soutiens du « NSD »
      Mais pour qui roulent ils finalement ces blogueurs? Pour eux même et leur égo? Gros doute. L’intérêt propre de l’opération est trop « populaire »?

      J'aime

  2. Dsl, c’est moi qui n’est pas compris le sens de ton tweet :(((
    alors que je suis entièrement d’accord ! @+ j’espère

    J'aime

  3. j’ai signé cet appel, et franchement pas pour protéger un ego surdimensionné de blogueur z’influent que je ne suis pas. Seulement j’ai participé aux manifs de janvier, mars et juin 09 et vu que de tels évènements non suivis d’une alternative faisaient plus de mal qu’autre chose. Franchement les happenings ne feront pas avancer le schmilblick.

    et enfin ce texte n’est pas contre le no sarkozy day mais contre cet aspect « happening » justement, présentant la blogosmachin comme son relais

    J'aime

  4. La raison du changement de date est juridique. Aprés avoir consulté plusieurs juristes il semblait que les manifestations auraient pu être interdite à cause de la loi sur le code électoral interdisant les communications politiques à partir du vendredi minuit précédent une élection.

    J'aime

    1. @Ben,
      Ok pour le changement de date pour des raisons juridiques. Mais alors il fallait faire ça le 7 mars, plus d’une semaine avant le premier tour et ce qui permettait au niveau com’ de garder le « 7 » du 27, toujours primordial question mnémotechnique.
      Avec le 27, on arrive après la bataille et c’est simplement…couillon. Et bon nombre des détracteurs s’appuient sur cette date pour argumenter leur Non au NSD, mais là, on ne peut leur donner tort.
      En cette période de l’année, on peut encore corriger le tir!

      @Gael,
      Peut on savoir à quelles manifestations tu fais référence en janvier, mars et juin 09?
      « pour protéger un ego surdimensionné de blogueur z’influent »
      > ce type de critiques, tu t’en doutes ne s’adressaient pas à l’ensemble des No « NSD », il suffit de lire les échanges avant la synthèse pour te convaincre de la puérilité et de la naïveté des propos (parfois)
      « Franchement les happenings ne feront pas avancer le schmilblick. »
      > Le « No Berlusconi Day » est il pour toi un happening?

      J’aimerais sincèrement qu’un non-NSD me dise en quoi la blogo française est moins puissante que la blogo italienne?

      @VeryT
      Aucun souci. ;-)

      J'aime

  5. Si j’ai bien compris, il s’agit d’un règlement de comptes, ce qui est normal en début d’année, puisqu’il faut remettre les choses en ordre, ce que vous faites avec une certaine maestria. J’ai bien compris votre désappointement devant certaines dérives des bloggeurs, il y a peut-être que de la maladresse ou de l’ignorance. mais il est toujours utile de mettre de l’éclairage sur ce qui est sombre.
    Bonne journée à vous
    amicalement
    genevieve

    J'aime

  6. Bof des blogueurs respectueuses qui ont des vapeurs
    qui ont peur de mettre en jeux leurs respectabilités
    Ils se prennent pour Koz

    avec un leit motiv, votez, votez, votez

    pour faire réélire Georges Frèche ?

    On participera au No Sarkozy Day, c’est sûr

    J'aime

  7. Super ! Ton article provoque la polémique et met l’accent sur un événement à ne pas manquer ! VIVE le NO SARKÖZY DAY ! Ne serait-ce que pour empêcher le pouvoir de prétendre qu’il n’y a pas d’opposition à sa politique, et parce que les opposants ont besoin de ressentir qu’ils ne sont pas seuls, isolés. Mobilisons sur le net et au-delà pour nous retrouver ensemble contre l’abomination politique actuelle. Il faut toujours demander un maximum pour espérer obtenir un minimum, alors Sarközy dehors ! Et placardons cette offre d’emploi sur tous supports: Le peuple de France recherche un président pour remplacer l’actuel monarque.

    J'aime

    1. C’est surtout les raisons grotesques avancées dans leur parodie de réflexion nommée « synthèse » qui ont provoqué un tel article.
      En revanche, je reste bloqué sur la date du 27, tout aussi grotesque.
      Quitte à marquer les esprits, autant le faire avant les régionales et donc le 7 mars au maximum, pour des raisons juridiques

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  8. Entièrement d’accord avec Cpolitic ! Quelle déception… Le 07 aurait été le bienvenu…
    et ces blogueuses et blogueurs de talent utiles dans le resistance à la connerie ne le seraient qu’au sein du 6ème continent ?
    Pour battre la pavé à chaque fois qu’il m’en est donné l’occasion (donc pratiquement à chaque fois), j’ai pu constater, il est vrai, un manque de mobilisation et donc un nombre toujours décroissant de participants et cela pour une raison simple : le manque d’informations relayées ou alors une organisation faites sur le tard.

    Nous avons trois mois pour mobiliser pour le NSD, à nous de la faire.

    CPolitiquement votre…

    ps : on peut laisser son mulot de côté et le troquer pour un mégaphone le temps d’une journée non ?

    J'aime

  9. Je n’avais pas lu ton billet.
    Si à chaque mouvement tout le monde était resté son cul sur une chaise du temps de nos anciens, nous en serions encore à la semaine de 7 jours de travail hebdomadaire et 15 heures/jour au boulot sans congé payé, ni sécurité sociale et sans retraite !

    Et c’est ce qui se passe maintenant, le retour à cet état de fait si nous restons maintenant derrière les claviers sans rien faire d’autre.

    Alors oui, je vais aller dire à Sarko, que je n’ai jamais pu le blairer, encore moins maintenant que demain, que c’est un dictateur véritable fléau des pauvres, sans aucune parole… j’en passe et des meilleures.

    Bien sur qu’il ne va pas démissionner, je n’ai jamais vu un dictateur élu qui partait de lui même mais ce n’est pas une raison pour se laisser mener à l’abattoir sans se battre. Donc YES au NSD !
    Amitiés
    PAt

    J'aime

    1. Mais qu’est ce qu’ils ont tous à ne « pas lire le billet » ;-)

      Et oui, il est regrettable que des blogueurs respectés et respectables critiquant le National Sarkozisme tous les jours, se sentent étranger à un rassemblement contre ce même National Sarkozisme (et non contre Sarkozy lui même uniquement évidemment!)

      J'aime

  10. Avé tout le mon dentier du 6ème continent !

    En effet, c’est bien regrettable de ne faire sa « révolution » derrière son ch’ti n’écran !

    On constate régulièrement, si ce n’est pas quotidiennement, l’influence de la blogosphère mais, si cette influence se cantonna :) à la toile, nous n’iront jamais dans le concrêt et rien de bien réel ne se passera.

    Je déplore que la date du NSD soit fixée au 27 mais tant pis, ça ne me démotive pas.

    Je suis content que le billet CPolitic suscite des réactions…

    @ CPolitic : un autre ! un autre ! un autre !

    :-)

    Cpolitiquement votre…

    ps : @ CPolitic : tu as reçu mon email en réponse au tien ?

    J'aime

    1. Oui mail reçu. Merci pour ces encouragements, faute de temps pas de nouveaux billets. Mais ça sera corrigé dès ce week end…

      J'aime

  11. ben tien ça a l’air d’être intéressant ici :)

    le no sarkozy day ?
    pour grand nombre de français ,c’est tout les jours!, et ce depuis qu’il l’on eux même voté !
    effectivement dire que ce jours ne doit pas voir le jour est anti républiquain , je dirais même que c’est de la dictature , mais bon après tout n’ece pas la politique de ce gouvernement ?

    J'aime

    1. Pourquoi vous en doutiez? ;-)

      Nous n’irons pas jusqu’à dire « dictature » mais « parodie de démocratie » qui devrait suffire à décrire justement le triste tableau

      J'aime

  12. Bonjour à tous ,

    Je serais présent le 27Mars à la préfecture de BORDEAUX pour l appel à la démission du NAIN .

    Enfin voilà une réaction citoyenne,vous voulez une meilleur liberté pour tous…?
    Pas de probleme,je crois savoir comment et c est juste une proposition à discuter et à vous de voir car je ne sais pas me servir d un facebook .

    ( Séparation de toutes institutions des pouvoirs,sous peines de hautes trahisons criminels)comme de l église et de notre état.

    _SEPARATIONS ;banques,politiques,patronats,entreprises,médias,peut etre que j en ais oublier au passage….LOL

    Quand vous aurez compris l importançe de ces séparations de pouvoirs , vous aurais compris que vous etez entrain de gagner vos droits les plus fondamentaux et vos libertés .

    Car aucun de nos élus et politiques ont l idée d une tel proposition les séparations des institutions des pouvoirs sinon une balle traverserer une tete .

    Certains en connaissent la faille de cette liberté notre liberté,mais aucun de nos élus politiques n en parlent trés curieusement.

    IL fallait juste le savoir puis comprendre cette évidente et logique faille .

    LA RAISON DE L HOMME EST A SONT TERME,IL LUI FAUT TRANSFORMER SA RAISON D ETRE .

    A Bientot à BORDEAUX…

    _Dis______EVEIL______

    PS; Alors MATIGNON deviendra un musée

    J'aime

  13. « Sarkosy a été élu par les français, et par voie démocratique. »

    Pas par tous les français. Quand à la démocratie, elle est plutôt malmenée depuis l’élection du gugusse.

    « Malgré tout, étant donnés ta vision totalitariste et ta volonté de museler l’opposition, je t’imagine très bien dans une manifestation anti-sarkosyste… juste à coté de J.M.Le Pen, sous une flamme bleu blanc rouge. »

    Tu es du genre à lire en surface et ne retenir que ce qui t’intérresse.

    J'aime

  14. @ Squeezer: Dans la situation (d’exploitation, d’abus de confiance,…) où nous nous trouvons, il ne faut manquer aucune occasion de créer la révolte (voire plus) contre le libéralisme et ses hérauts; et le soutien au NoSarkozyDay est une occasion fort louable. A quoi bon mégoter sur le prétexte.
    Merci à tous ceux qui soutiennent le NoSarkozyDay et tous ceux qui y participeront.
    Manifester et VOTER sont encore nos formes d’action les plus probantes en l’état actuel des choses.
    Et si le prétexte du NoSarkozyDay ne convient pas à certains, qu’il rejoignent les piquets de grève disséminés dans tout le pays, il n’y a que l’embarras du choix (éboueurs, médecins, infirmiers, agriculteurs, ouvriers… ).
    Tous ensemble, tous ensemble, ouai, ouai !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s