Scoop: Les Voeux du Président Nicolas Sarkozy pour 2010 en avant-première!

Cpolitic a l’immense honneur de diffuser en avant-première les voeux de notre parodie de président. A l’image du foie gras mélangé des flots d’alcool, ses vœux sont à consommer avec modération de part leur étonnante franchise.

« Mes chers cons de patriotes,

L’année 2009 s’achève. Elle a été rude. C’est la raison pour laquelle je veux penser d’abord à ceux que la vie a durement éprouvés, à ceux qui ont perdu leur emploi sans y être pour quoi que ce soit, à ceux qui sont victimes d’injustice, à ceux qui doivent affronter l’absence d’un être cher. Qu’ils se vengent alors sur ma poupée vaudou, car j’avoue avoir certainement une petite part de responsabilité dans leur situation.
Je veux penser à nos soldats qui en ce moment même risquent leur vie pour la sécurité des investissements de mes soutiens électoraux et pour la paix de leurs petits business là-bas. Je veux penser à leurs familles qui vivent douloureusement cette séparation et qui doivent s’attendre à ce que celle-ci continue, tant que les intérêts financiers seront plus importants que les vies humaines. Et plus encore à ceux qui pleurent un fils, un mari, un fiancé, un père. Je pense naturellement à la famille De Villepin qui s’apprête à passer une année pénible, avec notamment le jour du verdict dans le procès Clearstream, qui étrangement, coïncide avec mon anniversaire.
Pour tous les Français, cette année a été difficile. Tous sauf nous deux, Carlita et moi. La crise économique et financière mondiale est venue ajouter son lot de peines et de souffrances. Chacun d’entre vous en subit les conséquences. En même temps, fallait pas m’élire, bande d’imbéciles !
Face à cette crise et avec les idées à la con que j’ai eues, les baltringues qui me servent de conseillers, les buses qui m’épaulent à l’UMP, et les demandes toujours plus folles de mes lobbies préférés, je mesure la responsabilité qui est la mienne. Cette responsabilité je l’assumerai pour que tous ceux qui en ont besoin soient protégés par l’Etat et que notre pays sorte plus fort de cette épreuve. La boule de cristal de Mme Soleil-Lagarde prédisait un éclaircissement fin 2010, prévoyez plutôt un mai 2012, si et seulement si, je suis réélu.

Depuis que les difficultés sont apparues je vous ai toujours dit la vérité et j’ai agi. C’était mon devoir. J’ai pensé – pour une fois – à supprimer ce paragraphe, mais quitte à me foutre de votre gueule autant y aller franco, mon Nico !
Le pire aurait été que, dans cette situation, chaque pays décide sans se préoccuper des autres. Les initiatives que j’ai prises au nom de la présidence française pour coordonner l’action de tous les Européens vers un échec à Copenhague et pour réunir les chefs d’État des vingt plus grandes puissances mondiales dans ce fiasco sans nom, ont permis d’éviter que le monde s’engage réellement sur un plan majeur de protection de l’environnement qui aurait été fatal pour mes affaires et celles de mes amis financiers et industriels. De même, l’immobilisme serait une faute. A ce propos, il y un adage neuilléen qui dit : « mieux vaut faire un tas de conneries que de ne rien faire » Ceci expliquant cela.
Pour prouver ma mauvaise foi, et sauver mon honneur d’avocat, je suis allé jusqu’à proposer une taxe Tobin, de concert avec le premier ministre britannique Gordon Brown. Avouez qu’il en faut du culot pour faire croire à une bande de journalistes attardés et d’écolos naïfs comme Nicolas Hulot, que le parti conservateur européen voulait protéger la planète sur la base d’une idée soutenue par les altermondialistes d’ATTAC !

J’ai promis que les mêmes causes ne produiraient plus les mêmes effets. Je propose ainsi d’accroitre l’intensité de ces causes néfastes pour rendre les effets encore plus dévastateurs. Encore plus de provocation à la haine raciale, encore plus de loi mal foutue insufflée par les sectes et autres puissants groupes d’influence, encore plus de protection des riches en prenant aux maudits pauvres. La France a exigé des changements pour moraliser le capitalisme (avec de jolies listes éphémères des paradis fiscaux), promouvoir l’entrepreneur sur le spéculateur (avec le succès de l’auto-entreprenariat que l’on connait, véritable pansement sur une jambe de bois), sanctionner les excès inacceptables qui vous ont scandalisés à juste titre (Kerviel croupira en taule, promis juré), pour redonner à la dimension humaine toute sa place dans l’économie. Nous obtiendrons des résultats lors des prochaines calendres grecques, je vous en fais la promesse. Vous me connaissez, niveau promesses, je suis le meilleur.

Dans une période de crise comme le monde n’en avait pas connu depuis bien longtemps grâce au laxisme des néocons de mon ami et modèle George Walker Bush, malgré la grosseur de mes chevilles, j’ai essayé de changer l’Europe. Depuis toujours j’ai la conviction que l’Europe ne doit pas subir mais agir contre les faibles et protéger les plus riches. Avec la réponse commune à la crise financière et sa chasse aux listes volées d’évadés fiscaux, la résolution de la crise géorgienne permettant à la Russie de s’offrir un pays en massacrant les vieillards, les femmes et les enfants via ses milices et de récupérer à moindre frais le fleuron de la Marine Nationale française « Le Mistral », la création de la désUnion pour la Méditerranée avec ma fameuse douche à 250 000 euros, l’accord fictif sur le climat et l’énergie permettant d’exempter les principaux pollueurs à l’effort environnemental, la preuve est faite désormais que c’est possible…si l’on oublie les vieux emmerdeurs d’un certain Conseil. Ce n’était qu’un premier pas. Il faut continuer car je reste persuadé que le monde a besoin d’une Europe dépendante des lobbies militaires, pharmaceutiques, automobiles, phytosanitaires et agricoles, imaginative sur le mode d’entubage des peuples qu’ils soient de l’Occident (amitiés à Hervé Novelli, Gérard Longuet et Patrick Devedjian) ou des pays de l’Est en trouvant de nouvelles parades aux lois en vigueur sur l’exploitation des gens. Ensemble, tout est possible.

Les difficultés qui nous attendent en 2010 seront grandes. J’en suis pleinement conscient. Je suis plus décidé que jamais à y faire face, avec le souci de l’injustice, avec l’obsession d’obtenir des résultats pour mes proches. Après avoir préservé les économies de chacun de mes soutiens, grâce au plan de sauvetage des banques avec votre argent, l’argent public, ce sont les emplois de tous qu’il faut désormais sacrifier. Le plan de relance massif de l’investissement de 26 milliards d’euros de 2009 auquel s’ajoute les 31,3 milliards empruntés tous les deux mois (soit 188 milliards fin 2010) comprenant les 60 milliards du Grand Emprunt National pour financer mes délires les plus fous, y contribueront. C’est un effort considérable certes, mais il faut toujours être généreux… avec l’argent des autres. Des mesures ont été arrêtées pour sauver notre industrie automobile, enfin surtout leurs actionnaires, en contrepartie de l’engagement des constructeurs de ne plus délocaliser leur production. Normal puisque c’est déjà fait depuis des lustres avec notamment les productions de la Twingo en Slovénie, la Mégane en Espagne ou encore la Citroën C1 et la Peugeot 107 en Slovaquie. D’autres initiatives ont été prises avec le fonds souverain dont nous nous sommes dotés pour préserver l’avantage en communication de l’UMP, en finançant notamment mes amis de Dailymotion. Histoire de contrôler voire de supprimer les vidéos les plus grotesques de mes joyeux lurons, un peu trop bavards comme le blagueur Hortefeux ou l’épouvantail Besson…
Nous serons pragmatiques face aux recours de mes ennemis naturels qu’ils soient intellectuels, (artistes, littéraires ou scientifiques…), d’autant plus s’ils appartiennent aux gâteux conservateurs du Conseil d’Etat, du Conseil Constitutionnel ou même de la CNIL. Nous serons attentifs via notre politique de la vidéo surveillance à outrance, politique armée de nos lois liberticides HADOPI, LOPPSI, ELOI qui passeront de gré ou de force. Nous serons réactifs et s’il faut faire davantage, en menant le pays à la guerre civile, nous le ferons mais en gardant notre sang froid.
Les difficultés, les résistants de tout poil, de gauche comme de droite, mes chers compatriotes, nous avons les moyens de les affronter.
A condition d’être solidaires les uns des autres, vous êtes pour ou contre moi. Je ne laisserai pas ainsi les plus fragiles des collaborateurs de l’UMP venus de divers horizons politiques, se débattent seuls dans les pires difficultés. Dans l’épreuve, la solidarité doit jouer sans que le travail soit découragé. C’est pourquoi j’ai voulu récompenser les plus méritants de mes collabos via de petites subventions en 2008, avec 100 000 euros aux « Progressistes » fachos d’Eric Besson, 1 million d’euros pour le Radical sur l’Alcool plus que sur l’Environnement Jean-Louis Borloo. Désormais, chaque Français qui se reprendra en main, en dénonçant son voisin notamment, sera encouragé, valorisé, récompensé et pourra même s’il le désire, commander les nouvelles milices privées dont je prévois l’instauration, quartier par quartier. Les 10 millions de feignants, eux, seront sévèrement châtiés.
Pour nous en sortir chacun devra faire des efforts. Car de cette crise va naître un monde nouveau auquel nous devons nous préparer en travaillant plus, en investissant davantage, en poursuivant les réformes qu’il n’est pas question d’arrêter car elles sont vitales pour notre avenir.

Durant l’année 2009, nous avons réformé :
– l’hôpital dont les personnels admirables de dévouement et de compétences, seront encore plus en sous-effectif et donc dans la merde. Tant pis pour les bébés qui recoivent leur biberon avec deux heures de retard. Tant pis pour les attentes de plusieurs mois pour un simple scanner comme nos amis du Royaume-Uni.
– la formation professionnelle indispensable pour que chacun ait la chance d’un emploi… qui n’existe plus
– notre organisation territoriale en supprimant les régions comme l’avait fait le valeureux Maréchal « nous voilà! » me rappelle justement Brice
– la Recherche Scientifique qui se retrouve en passe d’être vendue à mes amis du privé.

Je pense aussi à la réforme du lycée avec les tentatives de suppression des sciences fondamentales en 2nde par l’infâme Darcos, et de l’Histoire-Géo à ses abrutis de la filière scientifique que je n’ai jamais pu sacquer. Des réformes rendues nécessaires pour éviter l’échec de tant de nos gosses de riches dans l’enseignement supérieur et transformer ainsi les futures générations en véritables moutons abrutis. Quelle belle récompense ainsi que de voir les classes préparatoires du Lycée Jean-Baptiste Say de Paris 16ème crotter dans les friteuses en libre-service, tout cela dans la plus totale impunité de part leurs statuts cumulés de « fils et filles de» toutes et de « voué(e)s à rentrer dans d’illustres écoles » telles que Centrale, Les Mines ou l’X. Ils ont tout compris du National Sarkozisme : foutre la merde à n’importe quel prix sans retenue.
J’ai demandé que soit pris le temps de la concertation, parce qu’il faut faire semblant de consulter le peuple, de lire à chaque fois le rapport des pignoufs de parlementaires, mais rassurez-vous, mes décisions iniques sont déjà prises. Car prendre le temps de réfléchir seul, ce n’est pas perdre du temps pour la réforme. C’est en gagner.

Je pense enfin au tripatouillage de notre procédure pénale si importante pour mieux protéger mes libertés individuelles, dont la nécessité s’est faite jour plusieurs fois de façon criante durant l’année écoulée avec notamment le KarachiGate et ses rétro commissions pour financer la branlée électorale du clone de Louis XVI. J’étais alors le directeur de campagne du futur décapité. Suppression du juge d’instruction, Destruction de la carte judiciaire, Réduction drastique des moyens financiers et humains pour rendre inéluctable le partenariat public/privé. Ce dernier point permettra de reproduire fidèlement le système américain ayant entraîné la corruption des juges d’application des peines, recevant un bakchich à chaque nouvelle emprisonnement ou maintien en détention : voilà la vraie solution.
Pour l’année 2010, la principale des priorités sera l’identité nationale car sur le plan de l’emploi, si je regarde les vrais chiffres du chômage, ceux détaillés en page 10 et jamais lus par les journaleux de mes deux, nous en sommes à la louche à 4 millions 600 000 feignasses. C’est clair que je ne vais pas communiquer là-dessus pour les prochaines régionales !
Question déficit public, là encore, on va oublier. Normal, je ne peux pas me faire plaisir, faire plaisir à Carlita et faire plaisir à ma cour de lèches-culs sans taper un chouille dans la caisse. Forcément tôt ou tard, j’espère après mon deuxième mandat, ça se verra les 1000 milliards de déficit, le fouille merde de René Dosière l’a déjà assez gueulé à qui voulait l’entendre. Avec ma cote d’impopularité, ça sera mon deuxième record, le chômage.
A celles et ceux qui s’inquiètent de l’explosion des déficits public, je le réponds avec toute la sincérité et toute la technicité qui me caractérise pour éluder une bonne question «Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts et je ne les augmenterai donc pas»

C’est pourquoi en 2010, suivant cette logique, vous aurez droit à, (prenez en sténo c’est long) :

RSA Le revenu de solidarité active (RSA) augmentera largement de 1,2 %, à 460,09 euros mensuels pour une personne seule sans enfant. Rachida si tu me lis…
SMIC Je le porte à 8,86 euros l’heure, soit 1.343,77 euros mensuels bruts (quelque 1.056 euros nets) sur la base de 35 heures hebdomadaires soit une généreuse augmentation de votre bienaimé roi de… 1,2% pour les crève-la-faim !
TV Attendez vous à une hausse de 2,5% de la redevance passant de 118 à 121 euros. Faire de la merde sur 18 chaines avec la TNT, cela coûte cher
Taxe Carbone. Elle vient d’être annulée par les vieillards du Conseil des Constitutionnels mais vous ne perdez rien pour attendre, dès le 20 janvier nouvelle taxe !
Car quoiqu’il arrive je m’arrangerai pour continuer à exempter 93% des émissions industrielles les plus polluantes (1018 usines, les centrales thermiques, les transports aériens et routiers) pour ne taxer réellement que les ménages uniquement, via les produits chauffages et carburants, les seuls à ne pas pouvoir faire la grève.
Taxation des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale pour les accidents du travail. Puisque Copé vous dit que c’est pour réduire les injustices devant l’impôt !
Plafond des niches fiscales diminué de 25000 à 20.000 euros soit plus de 8 % du revenu imposable. De toute manière, avec le bouclier, mes amis sont protégés !
Suppression de la taxe professionnelle : ça doit être la première promesse électorale que je tiens avec ce bouclier. Si en plus je peux emmerder, les socialos dans les collectivités locales.
Forfait hospitalier journalier augmenté de 16 à 18 euros. Malheur aux pauvres
Suppression de la prime de Noël aux RMIstes dans certaines régions comme les Hauts de Seine, fief de l’UMP. Sont forts mes petits, non ?
Assurances complémentaires santé : +5% faut bien financer les 85 millions de vaccins à la Roselyne et nos achats de Tamiflu périmé envoyé par Roche
Sécurité Sociale : 110 médicaments moins remboursés qui fera plaisir à mes amis des mutuelles privées.
Assurance Auto et Habitation : +5%. Elle est pas belle la vie ?
TGV Hausse des tarifs de 1,9 %. De toute manière Borloo a horreur du train, il ne prend que l’avion pour ses Paris-Bruxelles
Taxis : Prix de la Course +1,2%, ça c’est dans les notes de frais, tant pis pour le contribuables.
Bonus Malus Ecologique : La prime passe de 1000 à 700 euros puis 700 à 500 euros en juillet. Faut dire que Borloo, encore lui, a sous-estimé le succès de l’opération. Plusieurs centaines de millions de déficit public rien pour que cette opération. Mais je ne vous ai rien dit.
Prélèvements sociaux pour privilégier le « travailler plus pour gagner plus » : Doublement du « forfait social » (passant de 2 à 4% !) (Taxe sur l’intéressement, la participation ou l’épargne salariale).
Suppression de l’exonération totale de prélèvements sociaux de certains contrats d’assurance-vie en cas de décès du bénéficiaire. Histoire de supprimer les injustices : le fait d’être malheureux ne vous empêche pas de raquer pour financer mes gabegies.
Plus-values mobilières soumises aux cotisations sociales « dès le premier euro », pour ne rien perdre.

Surtout ne vous plaignez pas, de l’autre côté du Rhin, une loi impose aux contribuables déclarant appartenir à une religion, à verser à hauteur de 8% de leur revenu, un impôt à leur Eglise, permettant de financer des œuvres caritatives. Rassurez-vous, je ne souhaite pas sauver des pauvres de la misère et encore moins avoir sur le dos les ultra-cathos à la Boutin. Même si je dois encore sacrifier une de mes promesses, mon mémorable « zéro SDF » prononcé en 2006.

« Je veux, si je suis élu président de la république, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. »

Au final, preuve que « ensemble tout est possible » j’ai l’immense honneur de vous annoncer l’effort des ménages sera porté à plus de 1,5 milliards d’euros en 2010.
Quant aux entreprises, pour mon électorat du MEDEF, j’ai supprimé pas moins de 43, 5 milliards d’euros de taxes en tout genre. La bise, Laurence !
Ce qui dans le détail, car j’en suis fier, représente 11 milliards d’euros pour la taxe professionnelle, 2,5 milliards d’euros pour la baisse fictive de TVA (hihi !) et 30 milliards d’exonérations de charges sociales notamment sur les heures supp’, compensée à 92% par l’Etat en 2008, avec… les impôts des ménages. Soit une augmentation d’exonérations de 13% rien qu’en 2008.
Si après vous ne comprenez pas, le trou de la Sécu évalué, étrangement à 30 milliards d’euros (aux millions près) en 2010, je rejoins totalement De Gaulle sur un point (car les autres pff !) : « Vous êtes des veaux, les français ! »

En parlant de veaux, une pensée émue aux culs terreux de céréaliers qui ont osé souiller le devant de l’Elysée avec des ballots de paille, le 17 décembre dernier. Ils étaient une centaine d’après mes domestiques.
En réponse à leurs attentes, je leur enverrai pour leur souhaiter la nouvelle année, du fumier disponible sur fumier.com, un site web2.0 d’après Frédéric Lefebvre permettant l’expédition d’un joli présent odorant aux gens vous ayant pourri l’année passée. Si en plus cela peut leur rappeler mon discours à la Terre prononcé dans le Jura, dont sont originaires les créateurs de ce service…

Pour finir les bonnes nouvelles, un truc qui m’a fait bien rire: l’Extension de la prime au mérite pour les fonctionnaires aux cadres supérieurs de la Fonction publique d’État et aux secrétaires administratifs. J’ai pensé immédiatement à mes deux Eric : Besson & Woerth

Mes chers compatriotes, toutes ces réformes, je les mènerai encore et toujours avec le même tartuffe de Premier ministre François Fillon et son exécrable gouvernement, non par intelligence d’esprit – vous m’avez bien regardé ? – mais parce qu’ils me permettent de m’assurer un pouvoir sans partage jusqu’à ma prochaine réélection. Ces réformettes, soyons réalistes, sont la condition qui permettra aux néocons dont je fais partie de garder la main mise sur le pays et de pomper jusqu’à la moelle ses finances publiques. Ainsi, nous deviendrons plus compétitifs, plus innovants dans, ce que certaines personnes clairvoyantes appellent, le « fascisme mou » ou « parodie de démocratie ». Et en même temps, nous préserverons les valeurs qui font notre spécificité : le travail, la famille, la patrie, la terre et la solidarité (illustrée notamment par la promotion de mon dauphin Jean dont je me félicite) sans lesquelles aucun effort n’est acceptable.
Enfin, la France continuera d’exploiter les peuples et leurs richesses en Afrique, en Asie, et bien sûr au Moyen Orient où je me rendrai prochainement pour leur faire acheter quoiqu’il arrive ces foutues centrales nucléaires EPR parce que c’est la vocation du lobby énergétique, nucléaire comme pétrolier, que de chercher partout les chemins de l’argent, comme c’est dans sa vocation d’ignorer les droits de l’homme pour y parvenir.
Peu importe que le Parti Communiste Chinois exécute des ressortissants européens et emprisonnent manu militari leurs dissidents politiques. Peu importe que les Dictateurs Africains massacrent leur propre population. Peu importe que la Russie de Poutine : nous avons besoin d’uranium pour nos centrales françaises et d’exporter nos produits (avions de combat Rafale, avions commerciaux Airbus, voitures, TGV, usine). Ce besoin vital ne peut se faire sans quelques sacrifices.

Mes chers Cons de patriotes,
Ma politique nous oblige à changer plus vite et plus profondément nos lois, quelles soient justes ou non, constitutionnelles ou non. Ma politique est une épreuve. Elle est aussi un défi. Ce défi là, je veux le relever avec vous. Vous pouvez compter sur moi pour vous enfoncer aussi loin que possible.
Vous avez des atouts considérables. Il y a dans le peuple français quand il est divisé assez de naïveté, d’aveuglement, et même de stupidité pour que j’ai enfin confiance dans l’avenir.

Vous allez sortir défoncés de cette crise.

Du fond du portefeuille, je présente à chacun d’entre vous mes meilleurs vœux pour 2010.

Vive le National Sarkozisme,
Et vive moi ».

Publicités

Une réflexion sur “Scoop: Les Voeux du Président Nicolas Sarkozy pour 2010 en avant-première!

  1. Cher Cpolitic, je vous reprends, même un 31 décembre, à faire encore dans le mauvais esprit jamais content en nous infligeant un nouveau morceau de bravoure dont vous avez le secret.
    Une preuve ? Pendant que d’autres décoinçaient les bulles, vous nous avez concocté un plat particulièrement coagulé de deux ans et demi d’ingrédients à se foutre en l’air. Vous ne savez jamais économiser votre talent, qui est aussi grand que Sarko est petit, pour casser autant de piques, d’épingles et d’aiguilles sur sa poupée vaudou.
    Vous ne vous rendez pas compte : en lui faisant mal, vous nous faites mal. Où êtes-vous aller chercher toutes ces balivernes qu’on ne trouve dans aucun média ? Bon, je ne vais pas épiloguer, vous avez tout dit.
    Si ce 1er janvier, nos concitoyens auront du mal à se lever à cause de douleurs au crâne, ils vont aussi malheureusement découvrir d’autres pénibles sensations quand ils voudront s’asseoir (désolé pour la grivoiserie suggérée).
    Tout bien réfléchi, je crois que vous n’avez pas trahi l’esprit qui vous caractérise, le flingage d’un horrible et dangereux personnage. Je n’ai plus que quatre mots à exprimer : Bonne tannée à lui !
    Et à vous, régalez nous encore de ces missiles qui soulagent, à défaut pour l’instant d’inverser l’Histoire.
    Cordialement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s