Mensonges en Politique: L'UMP From Outer Space

Une fois n’est pas coutume. L’idée originale vient du blogueur dagrouik, auteur de l’excellent intox2007.info
Commentant avec le non-moins minutieux et dérangeant Sébastien Musset, le tissu de mensonges débités par un certain Laurent Wauquiez, l’expression « wauquiez from outer space » est venue rapidement sur le tweetdeck.
Il n’en fallait pas plus pour prendre le mulot et jouer du logiciel de retouches d’images.

Après plusieurs dizaines de minutes de remue-méninges et de clic-clics bruyants, c’est finalement « UMP From Outer Space » qui sort au box-office de Cpolitic. Histoire de rappeler que Wauquiez n’est qu’un maillon de la chaîne de mythomanes de l’UMP dont les âneries prononcées prennent leur origine soit dans un Nationalisme Sarkozisme aveugle car fanatisé, soit dans la prise de stupéfiants produits, chaudement recommandés par la 1ère Dame de France en personne.
A moins que ce ne soit une imagination 100% naturelle débridée. Pourquoi pas…

<img src="ump from outer space

Et Sarkozy d’annoncer paradoxalement à une foule en liesse, prête à croire n’importe quoi, le zéro SDF à la fin de 2008…s’il était élu président.
Rappelons-nous aussi que le même p’tit nerveux de l’Elysée a fait croire à certaines personnes naïves à une justice juste et non d’une justice à deux vitesses, aux nominations basées uniquement sur le mérite et non sur l’origine familiale, à son opposition au communautarisme, au rejet de la françafrique si chère à ses prédécesseurs, à son souci du respect de l’environnement joliment illustré par ses multiples voyages aériens futiles ou l’achat d’avions supplémentaires flambants neufs. (dont le fameux
Carla One)

Évidemment, relayant les lubies de leur gourou, les apôtres ne sont pas en reste question fausse vérité toute prête. Xavier Bertrand, Christine Lagarde ou le tandem Frédo et Dodo expliquent tour à tour la pleine réussite de la politique économique sarkoziste avec une France rentrée plus tard dans la crise, moins touchée que les autres pays notamment l’Allemagne. Tout en oubliant de rappeler l’une des véritables raisons, peu enviable il est vrai pour la France: un pays exportant peu voire de moins en moins et donc peu tributaire de la santé de ses pays partenaires, d’où une balance commerciale littéralement lamentable.
Autre mensonge d’Etat, le chômage* qui est devenu depuis 2007 – il faut lire le petit texte signalé par l’astérisque – le chômage de la catégorie A. De quoi transformer un odieux 4 millions de chômeurs et d’emplois précaires en un satisfaisant pendant une crise mondiale, 2 millions de « feignants » pour reprendre l’expression d’un élu de l’UMP. Malin, non?

Et de se rappeller ainsi du merveilleusement pitoyable Balkany (à la tête de la plus endettée commune de France!) qui dans une fausse interview des yes-men à un tout-aussi faux média américain affirmait solennellement qu’il n’y avait aucune pauvreté en France. (sic!)

Encore plus talentueux, le Eric Woerth. Un étrange spécimen celui-là, qui annonçait fièrement détenir une liste de plusieurs milliers de noms d’évadés fiscaux et que « non! » cette liste avait évidemment été récupérée légalement par ses excellents services. Quelques mois plus tard, on apprenait que cette liste avait été volée par un employé de HSBC en Suisse puis communiquée moyennant finances à la meute de chien fou de Bercy.
Vous allez voir qu’Eric Woerth va avoir le culot de nous annoncer que ce vol était 100% légal!
Oups, c’est déjà fait: « Eric Woerth confirme que l’ex-salarié d’HSBC accusé de vol est une source » mais « Woerth affirme que la liste a été obtenue légalement » Schizo !

Une pensée émue aussi à Peggy La Cochonne, Roselyne Bachelot qui après nous avoir littéralement saoulés de sa pandémie grippale, fait une intervention remarquée dans le JDD en annonçant « L’hôpital est un lieu de vie et de mort. Dans toute activité humaine, une erreur est toujours possible »
Rassurant, là encore alors qu’étonnant en Allemagne, où normalement le virus de la grippe A n’a pas muté en passant la frontière tout se passe dans un calme olympien.
Quant aux réticences suites aux nombreux cas d’effets secondaires, Peggy a réponse à tout et même au n’importe quoi: « On observe des réticences au vaccin dans toute l’Europe. Dans nos pays riches, on a sans doute oublié que les maladies infectieuses tuent. Enfin, les théories du complot se propagent à toute allure sur Internet. Des experts autoproclamés disent que le vaccin est dangereux et on les croit. Qu’y puis-je? »
Shootée la pharmacienne ou simplement corrompue jusqu’à la moelle?

Autre planage à 15 000, l’annonce par les journaux d’un déficit de la Sécu battant des records avec en 2010 la perte de plus de 30 milliards d’euros. C’était pour la version France Soir de Gérard Carreyrou, un journaliste totalement indépendant, toujours mesuré dans ses propos et lucide évidemment.
Moins populaire et mais tout aussi sérieux, Yahoo Actualités nous annonce le montant des exonérations de charges sociales en 2008: « 30,7 milliards d’euros en 2008, soit une progression de 13% par rapport à l’année précédente, selon l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) » dont 2,8 milliards d’euros pour la mesure phare du Sarkozisme sur les heures supp’.
Là encore, plus les bobards sont énormes plus ça passe.

Le plus drôle, si l’on peut dire, c’est lorsque les services de l’Etat démontent purement et simplement les rêveries de nos astronautes en herbe néocons.
– Nous avions eu il y a quelques jours, la Cour des Comptes faisant son rapport sur l’emploi des fonctionnaires de l’Etat et des collectivités locales. En contradiction avec les ouïes-dires sarkoziens, on y découvrait que depuis le début de la politique de décentralisation, les fonctionnaires des collectivités locales avaient augmenté de plus de 71%. Logique puisque le principe de cette politique était de déléguer aux départements, régions ou communes, des services anciennement fournis à l’Etat. Augmentation à juguler il est vrai.
Sauf que dans le même temps, les fonctionnaires de l’Etat, qui auraient dû diminuer – puisque moins de responsabilités – ont vu leurs effectifs croître de … 14%. Là est vraiment le problème urgent, mesdames et messieurs les fous de Nicolas.
Philippe Séguin, 1er président de cette réjouissante Cour enfonçait même le clou dans « Le Monde », un journal de gauchiste réputé:
« le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, impulsée par Nicolas Sarkozy, est « dictée par des considérations budgétaires de court terme ». Elle résulte d’une « démarche purement quantitative ». « Incapable d’analyser les besoins et de programmer ses effectifs en conséquence », l’Etat, ajoute Philippe Séguin, a mis en œuvre une méthode qui « récompense les mauvais élèves, ceux qui, du fond de la classe, résistent aux efforts de productivité ».
Encore des Sarkozistes dans la salle?

– Cette semaine, l’INSEE nous fait la joie d’un rapport sur l’augmentation de la population active française depuis 1993 avec des explications simples, logiques et démographiques. Une photo de l’emploi une nouvelle fois à l’opposé des thèses néoconnes vociférées par les médias à la botte du pouvoir, une photo trop simple et pas assez valorisante finalement pour le monarque de l’UMP et sa cour… comme à chaque fois.

Gageons que les prochaines échéances électorales des régionales permettront de remettre les pieds sur Terre à une droite fascisante totalement « from outer space », dont la preuve ultime de cette déconnexion avec les réalités fut leur pathétique lip dub.

Publicités

Une réflexion sur “Mensonges en Politique: L'UMP From Outer Space

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s