Crise du Logement, Loi Dalo: 1,2,3… Réquisition Citoyenne!

yahoo actualités
Article publié sur Yahoo Actualités et AgoraVox.fr

« Les forces de l’ordre ont interdit l’accès à l’Élysée à une délégation d’associations d’aide aux mal-logés venue réclamer des réquisitions de logements par l’État. » Que faire après avoir lu un tel titre?

Avoir Honte
A l’heure du faux débat sur l’identité nationale, à l’instar des américains ressentant une véritable honte de leur propre pays dans les pires moments de la Busherie, de sorte que certains touristes US en Europe mentaient sur leurs provenances géographiques, on ne peut qu’avoir honte d’être français en Sarkozia.

Car si les responsables de l’Etat, notamment ici les préfets, se permettent de ne plus appliquer la loi, alors nous retournons illico dans une véritable situation d’anarchie, par définition, tant redoutée si elle venait de Besancenot et ses amis, mais platement acceptée via le pathétique « On ne peut rien y faire », sous l’égide du National Sarkozisme.

Certains haut-fonctionnaires auront certainement le réflexe de justifier leurs actes (ou plutôt leurs inactions)
par le fait qu’ils ne font qu’exécuter les ordres. Après la non-application volontaire des lois, nous tombons donc dans le suivi bête et méchant d’un ordre. Délicieux arguments puisque ce sont les mêmes utilisés lors des Procès de Nuremberg par les pires représentants du IIIème Reich.

Donc en conséquence, avoir honte des représentants de son Etat, et donc de son pays, semble presque naturel pour celui ou celle ayant un minimum de conscience intellectuelle.

La vraie Rupture passera par les citoyens. Pas lui

Se Renseigner
En lisant un peu plus l’info de l’AFP, on retrouve évidemment les ambassadeurs de la vraie gauche, celle proche du peuple, la gauche sociale, bien loin donc de la gauche caviar médiatique tels que les DSK, Fabius, Montebourg, Dray, Delanoe, Aubry ou Royal et autres pitres notoires qui n’ont décidément plus aucune excuse pour être sauvés électoralement, certains plus disponibles même à provoquer via Tweeter leurs adversaires politiques.

1er argument: la censure
« C’est de la censure, on proteste énergiquement contre cette méthode » Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de Droit au logement (DAL) se sentant méprisé dans son combat en étant gentiment guidé vers le secrétaire d’État au Logement, et oui malgré la crise, pas de ministère digne de ce nom.

2ème argument: le culot d’un président disponible… ailleurs
Augustin Legrand a effectivement fait remarqué que Nicolas Sarkozy n’avait pas le temps de recevoir cette délégation des mal-logés mais qu’au contraire son agenda était parfaitement disponible pour discutailler avec le président d’Eurostar des soucis de neige sur des locomotives. Question de standing certainement.

3ème argument: la réalité de la négociation
Le même Augustin Legrand précise sa pensée:« Nous, ça fait trois ans qu’on se bat collectivement pour faire avancer le dossier du logement. On n’est pas entendus, on se fait matraquer, on n’a même pas le droit d’aller déposer une lettre à l’Élysée. C’est ça la réalité, c’est scandaleux ! »
En plus le départ de Christine Boutin, forme officielle de désaveu du Premier Ministre-Président et de son inaction, n’aide pas non plus.

4ème argument: La loi Dalo inappliquée alors que par le passé, un certain Chirac…
D’après Jean-Baptiste Eyraud, la loi Dalo (droit au logement opposable) n’est pas appliquée « parce l’État ne loge pas les gens, ne s’est pas donné les moyens de le faire » et d’ajouter « Il a la possibilité de réquisitionner. N’oubliez pas qu’en 1995-1996, Chirac l’avait fait. À la suite de l’occupation de la rue du Dragon, Chirac avait réquisitionné un millier de logements, c’était déjà pas mal à Paris. Il y a 10 000 familles qui sont reconnues prioritaires à Paris, même avec 1 000, 1 500, on avancerait »
Et d’en conclure: Alors si Chirac pouvait le faire, pourquoi Nicolas Sarkozy ne peut-il pas? L’UMP osera-t-il avancer la Rupture cette fois-ci?
Comme dit l’adage, qu’on veut, on peut. Ce qui implique évidemment, que quand on ne veuille pas…

5ème argument: L’isolement monarchique du Roi
Le professeur Albert Jacquard enfonce littéralement le clou: « Nous voulons que tous les Français sachent qu’à l’Élysée, il y a quelqu’un qui est bien claquemuré, qui est enfermé, qui ne veut pas savoir quel est le réel » Besoin d’en dire plus?

Au final, l’Etat refuse donc de réquisitionner 20 immeubles parisiens vides, sans aucun motif alors même que nous sommes en plan Grand Froid et que des êtres humains présents sur le sol français voient leur vie menacée. Un crime de non-assistance de personne en danger commis impunément par les autorités compétentes.
Rajoutons à cela, le non respect des traités signés par la France avec l’exemple cité par le reportage d’Arté où l’on pouvait voir des demandeurs d’asiles – certes Afghans cher Eric Besson mais néanmoins « humains » plus que vous même! – dormir sous les ponts alors même que les textes officiels de l’Europe prévoient que l’Etat chargé du dossier du demandeur d’asile doit lui apporter protection, en lui fournissant au minimum un lieu où manger et dormir. Au XXIème siècle pour un pays occidental, cela ne devrait pas être « impossible ».
A moins que cela ne soit aussi difficile que de faire rouler des trains sous la neige…

L’Action
Le Blog Cpolitic propose solennellement de dénoncer les logements vacants aux associations telles que le DAL qui pourront les investir – sans effraction – pour sauver non seulement la vie mais aussi la dignité des mal-logés.
Pas de dénonciation de personne à la police comme l’aimerait nostalgiquement Frédo et Dodo, mais juste des domiciles que vous avez repérés, ces demeures vident depuis plus de deux ans minimum, à « l’abandon » donc, en attendant simplement un marché de l’immobilier plus généreux. Un crime – encore! – d’un capitalisme dérégulé car une loi logique et facile à mettre en oeuvre pourrait imposer une importante taxation au-delà de la vacance d’un logement de plus 2 ans.
Simple, non? Et rappelons-nous: Ensemble, tout est possible même sans lui, sans Nicolas.

Dénonciation, réquisition!

Plus d’infos sur le Rapport mal-logement 2009 de la fondation abbé pierre

Publicités

Une réflexion sur “Crise du Logement, Loi Dalo: 1,2,3… Réquisition Citoyenne!

  1. Je passe juste pour vous dire que je ne passerai pas les fêtes de Noël à l’Elysée, çà c’est sûr ! je n’ai pas lu votre article, mais je le ferai sans tarder, je veux juste vous souhaiter de bonnes fêtes familiales avec une coupe de champagne pour oublier dans les bulles l’espace d’un moment tout ce qui nous pourrit la vie.
    avec toute mon amitié nait en 2008/2009, à poursuivre en 2010 !
    genevieve

    J'aime

    1. merci pour ce passage. Dommage que nous n’ayez pas eu la patience d’attendre le billet de Noël ;-)

      Joyeuses fêtes à vous Geneviève!
      Bien Cordialement,
      Cpolitic

      J'aime

  2. Avé CPolitic !

    On a eu droit à la visite éclair d’Apparu, hier dans le 14ème à Paname dans le cadre ds maraudes de Noël ! C’est bizarre, il n’est pas resté longtemps… Sans doute notre grogne de la voir là tout sourire qui lui a fait écourter sa visite et la quasi absence des médias (seule France-Info était là quelques minutes) où alors, sans doute la pluie, souvent bien plus dissuasive que le froid.

    En tout cas merci pour ce billet…

    Bonnes fêtes si c’est la cas…

    J'aime

  3. Je pense que la gauche(toutes les forces de progrès s’en réclamant) devrait inclure dans son programme la mesure de réquisition(suivant différents critères clairs:temps de vacance,indemnisation à un prix qui ne soit PAS celui du marché actuel car résultant de la spéculation immobilière donc de la BULLE immobilière mais qui soit néanmoins honnête,priorité aux zones urbaines dangereusement sinistrées par le mal logement)d’une grande partie de ce parc immobilier laissé vacant.Les raisons de cette vacance sont bien connues et ne font mystère pour personne:il s’agit de gonfler artificiellement le prix du m2,c’est-à-dire de spéculer sur le logement comme si le logement était un bien comme un autre dont la population pourrait se passer!Il s’agirait-réquisition accompagnée d’indemnisation-d’une mesure de salubrité publique.Qu’un Office soit créé et dédié à cette oeuvre.Les propriétaires de ces logements savent parfaitement ce qu’ils font et connaissent les conséquences sociales et économiques de leur refus de mettre sur le marché leurs biens immobiliers.Les défenseurs du marché dérégulé,les orthodoxes de l’économie libérale omettent généralement de mentionner que le refus des détenteurs de ces logements vacants de les mettre sur le marché constitue une grosse entrave,un obstacle majeur à la libre concurrence,au jeu de l’offre et de la demande.Par leur attitude le marché est totalement faussé voire même bloqué.Combien y-a-t-il de logements vacants à Paris?200 000 selon certaines sources?150 000 logements totalement inoccupés,insalubres ou non,vétustes ou non,nécessitant des travaux de rénovation ou non,pour une population parisienne intra-muros d’un peu plus de 2 millions d’habitants?Où peut-on construire de nouveaux logements,des logements neufs,quand une telle surface inutilisée(correspondant à 150 000 logements!)échappe à tout usage c’est-à-dire qu’elle est maintenue autoritairement sans usagers?La surface inoccupée correspondant à 150 000 logements vacants(quand la grande majorité de leurs propriétaires ne paient pas la taxe sur les « logements vacants » !) sert à maintenir le prix du m2 à un niveau ne correspondant à aucune réalité physique,matérielle.La courbe de l’évolution du prix du m2-notamment à Paris- est éloquente :elle est continuellement ascendante avec une très forte hausse au cours des 10 dernières années(doublement).Courbe qui est d’ailleurs complètement déconnectée de l’évolution des revenus du travail de la grande majorité des salariés.Quand les incertitudes envahissent tout le champ économique,le m2 à Paris devient plus que jamais un refuge financier,un placement sûr qui n’obéit à aucune rationalité économique,sociale et politique!Et cette spéculation sur le m2 vise à servir une rente locative qui ne cesse de croître(portant sur des biens de bien piètre qualité pourtant),preuve que cette spéculation s’avère des plus juteuses pour leurs véritables bénéficiaires(qui ne sont pas ou très rarement les « petits propriétaires »).Mais les effets sociaux,économiques et financiers du développement inconsidéré(avec le soutien de l’Etat via de multiples dispositifs de défiscalisation,abattements fiscaux,crédits d’impôts comme la loi Scellier…etc)de cette économie de prédation sont particulièrement dévastateurs.Car la prétendue « libre concurrence » est,en réalité,un simple rapport de forces entre l’offre et la demande.Il est temps que ce dossier soit porté avec détermination et entrain par des leaders politiques de gauche en faisant valoir l’intérêt public,la rationalité économique(et non les désordres et blocages actuels)et la cohésion du pays dangereusement mise à mal.Le droit au logement est aussi un droit de l’homme !

    J'aime

    1. Impossible de ne pas partager votre avis et votre analyse. 1 an sans locataire suffit amplement pour taxer lourdement. 2 ans de logement vide prouve sans nul doute une forme de délit. Malheureusement bon nombre de notables ont « des billes » avec les marchands de sommeil. Une véritable mafia de la misère

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s