Nicolas Sarkozy: L'Homme qui en Savait Trop…Peu!

Après l’auto-congratulation Sarkozienne, il fallait replacer les choses dans leur contexte. Le pays ne va pas bien et la parodie de président ne le sait pas. A sa décharge, disons que ses conseillers font très mal leur travail, dit de manière moins diplomatique, ce ne sont que lèches-culs et incompétents notoires grassement payés. Citons l’exemple du réactionnaire Henri Guaino totalement largué, capable de nous faire du Pétain dans le texte et de resservir au soi-disant président à 6 mois d’intervalle le même discours pour la modique somme de… 290 000 euros annuel.
Homme de com’, il n’a eu d’autres choix que de démentir pitoyablement par un revers de main l’info du Canard Enchaîné, et de dénoncer une « transparence totalitaire ». La Cour des Comptes appréciera, l’URSSAF aussi, eux qui ont pour mission de rendre limpide, transparent et juste les comptabilités des sociétés comme des particuliers.

Quant au culot du terme employé « totalitaire », puisqu’étant le collaborateur d’un fasciste fou allié de première, son cas relèvera bientôt du traitement psychiatrique de la paranoïa.
Sûr que les récentes découvertes de René Dosière, avec la hausse de tout entre 2008 et 2009 (11,1% des effectifs des cabinets ministériels, rémunération en hausse de 56,8% à 38,6 millions d’euros au lieu de 24,6, et augmentation des primes de 20,6%) n’a pas dû plaire en haut lieu. Le bon peuple, via les médias qui s’y intéressaient, n’ont eu droit qu’à une erreur de calcul offerte par Courage Fillon, pour justifier de tels chiffres! No comment.

Etrangement aucune erreur de calcul côté Restos du Coeur qui fêtaient lundi dernier un bien triste anniversaire et évidemment aucune réaction des pouvoirs publics malgré l’appel à l’aide du président de l’association, Olivier Berthe:

  • 1 milliard de repas servis depuis la création
  • +20% de fréquentation des centres de distribution printemps / été sur un an
  • +14% de repas distribués entre 2008 et 2009
  • 12 fois plus de repas servis entre les hivers 1985-1986 et 2008-2009(de 8.5 à 100 millions!)
  • + 20% de fonds privés (personnels, entreprises…) en 2009
  • – 15% de fonds publics versés en 2009
  • 10 millions d’euros en suspend au secrétariat d’Etat (même pas un ministère!) du logement

Alors monsieur le président toujours pas convaincu?
Pas de problème, les 300 gardiens de la paix qui ont manifesté à Toulouse pour se plaindre de la politique du chiffre, digne des pouvoirs « totalitaires », s’en chargeront. Et oui, un service public ne peut avoir comme vocation la rentabilité. Dur à comprendre pour un néocon, alors que paradoxalement cela semble évident à tous les restes de la population de gauche ou non!

Le peuple en a marre aussi des magouilles de vos amis politiques (ou ennemis d’ailleurs), comme à Asnières où un parking n’ayant jamais vu le jour à tout de même coûté 1,2 millions d’euros à ses administrés. Avant de critiquer les collectivités locales, il va falloir balayer devant la porte des mairies UMP. Comme celle de Levallois-Perret, où votre ami Balkany et Cie, trône avec fierté sur la commune la plus endettée de France. Chapeau bas l’artiste.

Dans la vie de tous les jours, au quotidien, ce qui soucie la ménagère de moins de 50 ans, proie de votre Jean-Pierre Pernault préféré, ce sont les prix à la consommation. Et justement, ce que tout le monde pensait a été prouvé, non pas par les services compétents du secrétariat d’Etat à la consommation, mais par l’UFC Que Choisir. Pire que des fouilles merdes de journalistes ces bénévoles, souvent juristes, forcément ultra-gauchistes!
La Grande Distribution se fait par exemple 9,63 d’euros de marge sur le prix au kilo de la viande de porc ou 44 centimes d’euros sur la vente d’un litre de lait. Ce même lobby puissant qui se vantait pourtant de nous rendre « la vie moins chère » est entrain de nous racketter, nous la France d’en bas et d’étouffer littéralement les agriculteurs, comme l’ensemble de leurs fournisseurs.
Côté écologie, histoire de vous rappeler les fondements, même les terroristes de Greenpeace sont obligés de vous rappeler à vos promesses électorales… dans l’Assemblée Nationale et sur ses toits!

Alors, vous voyez bien qu’il y a encore tant de chose à faire sur tous les thèmes et que le pays ne va pas si bien que ça. Courage, encore 2 ans et demi pour vous retrousser les manches!

Publicités

Une réflexion sur “Nicolas Sarkozy: L'Homme qui en Savait Trop…Peu!

  1. Oui le pays ne va pas bien, il aurait pu aussi aller plus mal, et à l’horizon rien de bien nouveau qui pourrait nous prévenir que tout va aller mieux, donc on en est au chant des sirènes qui nous promet le meilleur en nous appliquant le plus mauvais, enfin c’est toujours pour certains, car le fossé entre les pauvres et les riches est plus profond que celui de la sécurité sociale, et donc ceux d’en haut savourent le parfum des euros qui les environne, et ceux du bas n’ont à respirer que le parfum de la misère. Et puis les veinards, ceux qui savent de leurs pieds manier le ballon, reçoivent des salaires qui font rêver, et un hôtel 5 étoiles à 600 euros la nuit leur est réservé en Afrique du Sud, alors pour moi celà fait partie des incompréhensions.
    Bien amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. « il aurait pu aussi aller plus mal » c’est vrai ça nous manquait la guerre civile. Sacrée geneviève, c’est votre côté optimiste qui ressort.
      Pour les footeux, visiblement vous avez été choquée…et c’est bien normal de part l’association de nullité, triche et de récompense.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  2. Mercredi 16 décembre 2009 : l’étau se resserre autour du clan Balladur-Sarkozy.

    Lisez cet article :

    Attentat de Karachi : plainte des familles.

    Six familles de victimes de l’attentat de Karachi contre des salariés de la Direction des constructions navales (DCN) en 2002 ont déposé plainte à Paris pour « corruption », contre le club politique créé en 1995 par Edouard Balladur, ont annoncé ce matin ces parties civiles.

    Cette plainte est liée à une piste suivie par les juges antiterroristes dans l’enquête sur l’attentat du 8 mai 2002 qui a fait 14 morts, dont 11 salariés de la DCN en poste à Karachi pour la construction de sous-marins vendus par la France en 1994.

    Cette piste s’oriente vers l’hypothèse de représailles pakistanaises après l’arrêt des versements de commissions sur ce contrat soupçonné d’avoir donné lieu à des rétrocommissions pour financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995, selon plusieurs témoignages et rapports versés au dossier.

    La plainte, déposée ce matin par six familles de victimes auprès du procureur de Paris, pour « corruption active et passive » vise nommément l’Association pour la réforme, club politique créé en 1995 par Edouard Balladur.

    Une note intitulée « Nautilus », commandée par la DCN après l’attentat et versée au dossier, relève que « l’annulation de ces commissions avait été décrétée en 1995, à la suite de l’alternance politique en France, et visait à assécher les réseaux de financement occultes de l’Association pour la réforme d’Edouard Balladur ».

    L’auteur du rapport Nautilus devait notamment « rechercher sur qui rejaillit la responsabilité de l’attentat », observent les plaignants.

    Sont également visées du chef de corruption plusieurs sociétés off-shore (Heine, Eurolux, Mercor Finance) ainsi que la Sofema – un office d’exportation d’armement dont l’Etat est actionnaire – par lesquelles transitaient les commissions.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/16/01011-20091216FILWWW00466-attentat-de-karachi-plainte-des-familles.php

    Rappel :

    Pendant les années 1993-2002, la guerre à l’intérieur de la droite française a commencé à opposer deux clans :

    1- Le clan du Premier ministre Edouard Balladur, son directeur de cabinet : Nicolas Bazire, le ministre du Budget Nicolas Sarkozy, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy : Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, le ministre de la Défense François Léotard, le directeur de cabinet de François Léotard : Renaud Donnedieu de Vabres, le conseiller de François Léotard : Hervé Morin.

    2- Le clan du patron du RPR Jacques Chirac : le ministre des Affaires Etrangères, Alain Juppé. Le directeur de cabinet d’Alain Juppé : Dominique de Villepin.

    Cette guerre a fait des victimes : onze employés français de la Direction des Constructions Navales en mai 2002.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s