Dikkenek: La Scène Politique Française, un Grand N'importe Quoi!

« Un beau bordel! », « Quelle chienlit », « Bande de cons », « Espèces d’Incompétents ». Les critiques fusent, d’où qu’elles viennent. Les repères de l’échiquier politique sont bouleversés depuis mai 2007 et le 1er gouvernement « d’ouverture ». Un PS dans un état comateux où la moindre parole est soit inaudible, soit une pure hérésie grotesque. Une UMP prête à tout (démagogie, culot, incitation à la haine, psychose sécuritaire des terroristes ultra-gauches et des jeunes casseurs, psychose grippale des labos) pour sauver des régionales bien mal embarquées en tapant une fois de plus dans l’électorat décérébré et amnésique (rappelons-nous de Vitrolles) du FN. Sûr qu’avoir la chance de filmer des casseurs issus des banlieues – potentiellement enfants d’immigrés – frappés un jeune blanc – potentiellement moins immigré – en plein Paris, on comprend pourquoi la préfecture de Police aux ordres d’Hortefeux a pris le risque de laisser-faire une distribution illégale mais gratuite d’argent, à quelques mois des régionales en plein faux-débat racoleur sur « l’identité nationale »! Infâme récupération politique: dangereuse certes, mais diaboliquement efficace.

On se retrouve donc avec plus de 4 décennies pendant lesquelles la France a été brinqueballée alternativement à gauche à droite pour en arriver à un constat déplorable:
– le National Sarkozisme, simplement « monstrueux », pour reprendre un terme goncourtesque –
– le Parti Socialiste en lambeaux, où des hyènes s’arrachent les derniers morceaux…
Franchement démobilisant pour celles et ceux qui ont fait l’effort de s’y intéresser une fois dans leur vie, difficile à comprendre pour les néophytes, des gens qui ont autre chose à faire que de s’occuper de politique devenue « spectacle de foire ». Lassant ou révoltant, ridicule en France comme vu de l’étranger.
Pour toutes et tous, Métro-Boulot-Dodo stress à gogo, avec ou sans enfant, mais toujours avec les emmerdes de la vie quotidienne. Et de payer les traites, les loyers et les impôts. Etat-voyou, Banquier-Escroc, Assureur-pourri. L’argent du contribuable: les uns gaspillent sans compter, les autres spéculent avec, le bon peuple dans tout ça, reste au milieu et bien faible quand il reste désuni.

Pendant ce temps, les marioles au pouvoir et celles qui attendent leurs heures de gloirefaute de meilleurs opposants – promettent monts et merveilles, pensent systématiquement à leurs amis, et augmentent sans répit la dette laissée à nos déjà pauvres descendants.
Quel beau pays où le boulot n’est devenu par la force des choses que le maître mot, pour rembourser la folie et l’égocentrisme d’une minorité de tout-puissants.
Au moins, avant du temps des faucilles et des pioches, le bon peuple gardait l’espoir de le renverser…ce pouvoir. Mais maintenant?
Un pays moribond. Honteux de ses représentants politiques et maintenant… sportifs. Rester ou partir. Résister ou abdiquer. Vivre ou mourir. Certain(e)s ont choisi. Plus lucides ou moins courageux devant une telle chienlit. Chienlit où les pourris contrôlent le pouvoir et entendent bien le conserver, à tout prix. Même celui du sang… (cf karachigate)

Alors votre santé (cancers multipliés par 200 en 25 ans, maladies orphelines, handicap), votre avenir (qui dit dette publique dit impôts puis un pays exsangue), votre vie (uniquement sacrifiée pour les valeurs de la Patrie), n’ont que bien peu de valeurs face aux sirènes des puissants lobbies (télécom, pharmaceutique, nucléaire…), qui garantissent argent et pérennité électorale.
Du moment que nos élus gagnent beaucoup en faisant peu et qu’ils occupent la place, leur place.

échiquier politique dikkenek

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s