Football: "It’s a disgrace, it’s a disgrace"

Les gros titres, ce matin: « Les Bleus se qualifient à une main près », « Le hold-up des Bleus », « Une main qui fait jaser », Henry le tricheur est défendu et sur le web, du pur délire

Il y a deux vérités: celle vue par les joueurs, le stade, les spectateurs et téléspectateurs, et celle vue par les arbitres. Hier soir, la seconde a malheureusement une fois de plus … gagné.
Alors que, pendant les pages de publicité, la fédération française de football nous faisait la morale sur le « fairplay » , à savoir l’Ethique du football, via un gentil et naïf garçonnet, la triste réalité du football a repris ses droits.

domenech sarkozy loose brothers

Soyons clairs: l’Irlande méritait de gagner et aurait dû gagner pour aller en Afrique du Sud jouer le championnat du Monde. La France a subit le match, en jouant de manière imprécise tels des bras cassés.
Mais comme à chaque fois, la chance a souri à sauver Domenech. Un concours de circonstance qui récompense une personne dont l’arrogance et l’incompétence ne justifient en rien la place qu’il occupe et son futur destin, quoiqu’il arrive.

On se souvient tous de la main de Maradona, ou de la violence d’un certain Schumacher, deux fautes impardonnables non sanctionnées volontairement (par corruption?) ou involontairement (par manque de moyens). Des faits non réprimandés qui avaient créés de véritables tollés et qui ont marqué ce « sport » à jamais.
La France a globalement dans son Histoire été victime de ces décisions iniques et a pu se faire naturellement le chantre de l’éthique dans un sport qui par principe, au niveau professionnel, n’en a déjà plus beaucoup.
Mais dorénavant comment se plaindre d’une décision injuste des arbitres, si la fédération française, si un joueur de l’équipe de france, si l’entraîneur, et même la secrétaire d’Etat au sport peuvent accepter une telle victoire basée sur le mensonge. Une victoire sans gloire entachée par la honte d’avoir tricher. Car une main est pour rappel interdite.
Encore plus révoltante du fait que Thierry Henry auteur de la faute, reconnaît après coup la main, mais ne s’est pas précipité, par pur esprit du sport (le fameux fairplay) pour le signaler à l’arbitre principal, alors même que l’arbitre du but irlandais devait étrangement… dormir. Un capitaine de l’équipe de France, les fameux « Bleus » représentant les valeurs de la France, qui annonce pitoyablement et platement: «Je ne suis pas arbitre». Lamentable ligne de défense et d’une hypocrisie sans borne.
Et de lire le commentaire de Rama Yade, preuve évidente que la politique se mêle à la polémique:
« Thierry Henry lui-même a reconnu avoir touché le ballon. Il n’y a que lui qui sait si c’était volontaire. Tant qu’on ne sait pas si c’est volontaire ou non on ne peut pas parler de triche. On ne peut pas jurer avec certitude qu’il a voulu délibérément tricher. Il n’est pas le genre à pratiquer de l’antijeu et à faire des gestes anti-sportifs. Je ne crois pas qu’un joueur de son envergure (…) avec l’amour qu’il a du jeu soit un homme à faire de la pratique anti-sportive »
On retrouve d’emblée la patte de l’UMP – un culot monstre – en employant les arguments de la partie adverse pour leurs propres propos. Le geste a évidemment été fait sous le feu de l’action, mais la moindre des choses était d’avouer sa faute l’arbitre volontairement et de signaler ce que lui ne pouvait voir. Inutile d’être un ou une professionnelle du foot, pour comprendre les motivations liées aux enjeux, juste un problème de morale.

Et justement, cette identité nationale dont on nous bassine depuis plus d’un mois les oreilles, elle était là: le respect des règles, du jeu, de l’adversaire et par extrapolation, le respect des autres, la tolérance. A cause d’une équipe incapable de gagner par son talent et son travail, c’est tout un pays qui voit son honneur bafoué. Cela pourrait porter à rire, mais à voir la presse irlandaise, nul doute que l’image de la France n’avait pas besoin de cela, déjà qu’elle doit supporter la honte politique du National Sarkozisme à travers le monde. (cf la Chine qui riait de Jean Sarkozy dans les Hauts de Seine)
Bien loin de la cohésion nationale qu’avait su créer autour d’elle, l’équipe des Bleus de 1998. A croire que la France a dorénavant une équipe de foot à son image: injuste et prête à tout pour arriver à ses fins.

Alors évidemment, pas de liesse car pas de mérite pour une équipe de la honte, contrairement à l’Algérie, qui elle, martyrisée à coup de pierre au match aller, s’est vengée au match retour, en respectant les règles du jeu. Pas comme la France dont l’équipe et l’entraîneur mériterait bien quelques coups de pieds aux derrières aux pris où ils sont payés.

Pour détourner la célèbre expression: « À vaincre sans éthique, on triomphe sans gloire »

Conseil tourisme: l’Irlande est déconseillée à tous les français jusqu’à dissipation de la rancoeur.

Article connexe: Domenech – Sarkozy: Quand l’aveuglement et le jusqu’au boutisme mènent à l’échec

MAJ: Le problème est dorénavant diplomatique. Le ministre de la Justice irlandaise Dermot Ahern demande à la FIFA de rejouer le match même s’il reconnaît « Ils ne l’accepteront sûrement pas. Ils n’ont jamais accepté ce genre de choses dans le football, mais nous devons essayer »
Effectivement de tels événements, ne sont pas de simples matches, ils ont une portée internationale. Comment demander à des peuples et leurs jeunesses, de se mobiliser pour leur équipe, si la triche l’emporte sur la justice?
Ce que le ministre irlandais précise justement en ces termes: « des milliers de jeunes irlandais sont dévastés. Et si on ne rejoue pas le match, on leur explique qu’il faut tricher pour gagner. » Triste symbole que notre capitaine de l’Equipe de France. Déjà que nous avons obligé ce peuple à voter 3 fois au référendum, alors là c’est sûrement la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

MAJ 21/11/2009: A la question du « journaliste » Dominique Souchier qui demandait cyniquement pourquoi la France n’acceptait pas de rejouer, le pitoyable président Jean-Pierre Escalettes de la Fédération Française de Football a déclaré sur Europe1 que sa fédération ne pouvait accepter de rejouer le match car elle est « soumise au règlement de la FIFA », FIFA qui a refusé de rejouer.
Si le journaliste avait eu le minimum de répartie, et donc un minimum de talent et d’éthique journalistique, il aurait pu rétorquer que la fédération irlandaise de foot, redemande de rejouer tout en respectant le règlement de la FIFA!
Un Escalettes qui a eu même le culot de protéger Thierry d’Henry, un sportif « honnête » d’avoir reconnu son erreur… à la fin du match (sic!), un homme « meurtri » et tiraillé par les critiques que la FFF devait protéger. Sortons nos mouchoirs…
C’est oublier le désarroi qui s’est emparé des 23 membres de l’équipe nationale irlandaises de foot, qui sont aussi des êtres humains n’en déplaise au Parrain Escalettes, et à toute une nation d’Irlande (dont sa jeunesse) littéralement choquée et désabusée par autant d’injustice.
Une réponse peu étonnante de la Mafia-Foot donc, quand on imagine les impacts financiers si la France ne participait pas au mondial de 2010. Carrefour, GDF-Suez et les autres sponsors de ces bleus indignes ne seraient certainement pas enchantés…
Ce qui relance une fois de plus le débat de la vidéo dans ce sport business, vidéo qui aurait le net désavantage d’empêcher bon nombre de magouilles et de résultats injustes. Mais puisque Platini, président de la FIFA et français (coïncidence dans cette affaire évidemment), ne veut pas…

Le Foot Professionnel: un business abject où les valeurs humaines sont piétinées.

Publicités

Une réflexion sur “Football: "It’s a disgrace, it’s a disgrace"

  1. Regard encore une fois intéressant, efficace et agréable à lire : félicitations.
    « La France a dorénavant une équipe de foot à son image » : j’avais le même jugement à chaud. Le foot est un puissant indicateur que la plupart ignorent ou feignent d’ignorer.
    Au prochain billet, merci !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s