Diversion, Divertissement, Divergences, Division…Les armes de l'UMP

Magnifique. Non vraiment la technique de l’UMP reste littéralement magnifique. Magnifique au point que les médias « classiques » comme les plus rigoureux tombent dans le panneau.
En même temps, si vous voulez monter dans le buzz en route et vous assurer d’un minimum d’audience, vous êtes pris à la gorge par le rouleau-compresseur néoconservateur… la crise étant ce qu’elle est.

Vous avez beau avoir compris le jeu, démonté les rouages, analysé toute la vaste logique abjecte mais quoi que vous fassiez – un journal, une émission TV, un blog, un tweet – ILS vous condamnent à parler de LEURS sujets. Cela confine même au ridicule voire au diabolique. C’est bien simple, nous serions au Moyen-Age, on brûlerait devant Notre-Dame de Paris les politiciens UMP et apparentés félons de l’ouverture, pour le motif de sorcellerie.

Nicolas Sarkozy Le Magicien - Mickey Fantasia

Malgré toutes nos volontés, nous nous gargarisons irrémédiablement du thème de « l’identité nationale » refaisant son apparition à cause d’un Eric Raoult en forme (Ah la cantine de l’Assemblée Nationale…) et si manipulateur qu’il nous ressert sur un plateau son dessert préféré la burqa.
Hier sur France 5 chez Paul Amar, en face de Mélenchon, il prenait un malin plaisir à répondre aux questions de son adversaire politique (ils se connaissent certes, mais bizarre ce tutoiement tout de même?).
Certes Raoult a braqué les projecteurs et les clapets à merde contre lui, mais il a réussi là où les autres (les Besson, les Hortefeux, les MAM…) n’avaient pas réussi: refaire parler de l’identité nationale avec son « droit de réserve » imaginaire, le thème de la Patrie chère à Pétain.
Magnifique… d’où ce petit rictus de contentement du début jusqu’à la fin du débat: « tu peux toujours m’invectiver Mélenchon, j’ai gagné, on parle de l’identité nationale et de moi! »
Pas mécontent d’avoir foutu la chienlit, ça mérite bien un ministère…

Evidemment il serait trop simple (et trop visible) de se contenter de cette farce, farce utile qui sert en plus à rameuter les éternels insatisfaits du sénile Le Pen. Selon Rue89, ça existe, les nostalgiques de Vichy, alors Nicolas fait ce qu’il peut, quand il peut!
L’UMP a d’autres tours dans son chapeau. Prenons le grand emprunt. De quoi faire parler même les morts!
Et d’entendre à la radio, de voir à la TV, nos fameux experts se masturber intellectuellement sur la somme à emprunter alors même que cet emprunt n’est qu’une mascarade: pour payer les délires Sarkoziens et de ses prédécesseurs, la France emprunte tous les jours via France Trésor (cynique à souhait, le nom!) des centaines de millions à des établissements financiers aux 4 coins de la planète à des taux préférentiels. Les Etats étant les plus sûrs garants d’un remboursement devant les banques et les grandes multinationales.
Un faux-débat puisque ce grand emprunt, quelle que soit la somme, sera forcément plus coûteux à rembourser. Car pour tenter le bon public à y souscrire, le National Sarkozisme devra proposer un taux a minima alléchant. Un constat financier consternant donc, dans la logique simple des autres grands emprunts créés par les Balladuriens dont faisait partie l’ignoble Nicolas en tant que Ministre du Budget et des Finances… toujours les mêmes.
Henri Guaino, histoire de remuer la merde, et faire parler les muets, y a même rajouter une couche avec la complicité d’une meute de députés extrêmes-godillots: 80..90…100 milliards d’euros! Qui dit mieux?
Ah qu’ils doivent bien se marrer ces pourris une fois rentrés chez eux. Pendant ce temps, la France s’apprête bien à voir son poste budgétaire le plus important qu’est l’Education Nationale remplacé par le remboursement de la dette. Pour donner une échelle de valeurs, c’est tout l’impôt sur le revenu (environ 52 milliards d’euros en 2008) qui financera ce fardeau légué généreusement aux générations futures.
Alors on stoppe les gabegies maintenant ou on continue à se pavaner dans le luxe tout en dégustant petits fours et champagne, Monsieur la parodie de Président? 245 572 euros la douche, 5000 euros le repas.. pfff ridicule!

Nicolas Sarkozy Grand Emprunt National

Pour eux, les néoconservateurs, ces plans com’ ne représente qu’un funeste jeu. On parle de tout et de rien. On croit parler politique en s’opposant à leurs folies, alors même que pendant qu’on taille la bavette, ou que vous lisez ce blog, les émeutiers de la communication trafiquent… ailleurs. Désolé.
Ils se réjouissent d’un monde rompu au capitalisme à outrance, où les gens sont rassasiés jusqu’à la gueule de foot, de cinéma, de musique, d’internet avec tous les vices de la société associés: l’argent (l’ouverture des paris en ligne) et le sexe (les sites pornos).
Gavez-vous, noyez-vous sous les montagnes d’informations, ingurgitez vos séries américaines, dévorez vos romans de gares préformatés et oubliez le reste.
Plus fort encore, ils sont même parvenus à vous faire prendre des vessies pour des lanternes, à vous faire croire qu’ils allaient défendre la Planète et les petits oiseaux avec un simulacre de Grenelle de l’environnement. Alors qu’il suffisait de voir qui étaient leurs amis: Bouygues, Dassault, Lagardère…
Et histoire d’user et d’abuser, on ne se prive même pas de tourner en ridicule le milieu scientifique comme ce matin même avec un Laurent Cabrol capable de se moquer ouvertement du climatologue enseignant à Polytechnique Robert Kandel auteur de « La Catastrophe Climatique », littéralement pris en sandwich par les experts communicants Dominique Souchiez et un vulgaire présentateur météo, pseudo-scientifique d’opérette.
Pourquoi se gêner? Dire tout et se contraire, lancer des débats sur l’écologie et l’identité nationale. Le résultat est aussi prévisible que de parler religion et politique avec ses collègues de bureau: un beau foutoir!
Quant à la productivité: zéro pointé.

Le reste? C’est justement ce que vous devez garder à l’esprit mais que les néo-conservateurs, par tous les moyens, veulent vous prendre ou plutôt vous reprendre, vos aïeux n’ayant pas eu leur dose de divertissements, ils voyaient la réalité en face et se sont battus pour!
Les libertés (pour tous), le droit à l’éducation (pour les milieux défavorisés), le droit à disposer de son corps (pour les femmes), les acquis sociaux (congés payés, 35h, sécurité sociale, retraite)…
Telles des sangsues, à ceci près que ces jolies petites bêtes ont aussi des vertus thérapeutiques contrairement aux néocons, ils s’attaquent à tout, et en même temps.
Pendant qu’ils faisaient mine de s’attaquer à votre droit sacrosaint de télécharger sans vergogne, ils réduisaient le temps qui s’écoule entre la sortie en salle, la 1ère sortie DVD et VOD, et la diffusion sur les chaînes payantes. Histoire de satisfaire les lobbies qui les financent, au grand dam des professionnels du cinéma qui n’ont strictement rien vu venir… et évidemment rien pu faire.

Hier, on a pu se réjouir de voir la relève de la polémique hebdomadaire assurée. Après la participation de Nicolas le 9 novembre 1989 au mur de Berlin (quel déconneur celui-là!) puis le scandale du prix Goncourt, voici les émeutes à Paris!
On imagine déjà les gros titres « la France a peur » (mince déjà faite), « Paris en Etat de Siège », « Paris: Que fait la Police? », voire un « Paris brûle-t-il? » ou encore « Vous avez demandé la Police »
Belote et rebelote: on va nous ressortir l’épineux et essentiel débat sur les cagoules, les racailles venues des banlieues, ces gangs horribles assoiffés de haines et de sang venus « égorger nos fils et nos campagnes ».
Au final: la preuve par A+B que les gens vivent dans l’insécurité et qu’Hortefeux a bien fait de préparer son programme de caméras de surveillance à gogo! Même si les études prouvent exactement l’inverse, à savoir une totale inefficacité
Outre l’incrédulité et la misère de 7000 personnes, de telles émeutes ont surtout montré la totale inefficacité de l’UMP – et oui c’est le préfet de police qui est chargé de la sécurité en ile de France pas Bertrand Delanöe (vous verrez qu’il sera interpellé par l’UMP (sic!)- concernant pourtant leur domaine de prédilection la sécurité. Un comble!
On aura beau surarmé les policiers, multiplier les caméras ou les effectifs, si les ordres d’en haut ne viennent pas… vous savez bien que les CRS ne bougeront pas le petit doigt! D’où des bus RATP obligés de faire demi-tour en trombe canardés d’oranges (à défaut de cocktail Molotov… la crise!), des voitures retournées et incendiées en plein Paris près de la Tour Eiffel devant les touristes.
Sûr que la photo d’identité nationale de la France en revenant de voyage sera pittoresque. Merci beaucoup…
Que ne ferait-on pas pour essayer de lancer et relancer les thèmes favoris de l’extrême-droite et d’empêcher l’opposition d’aborder les sujets qui fâchent… Même s’il faut sacrifier le pays au chaos. Un chaos orchestré pour l’anecdote par le même con notoire qui avait créé Faismesdevoirs.com, Stéphane Boukris. Un futur élu UMP celui-là?

Nicolas Sarkozy veut le Chaos!

Mais il y a aussi les autres thèmes qu’il ne faut surtout pas aborder: le chômage, le logement, l’éducation nationale, la laïcité menacée, le service public, les retraites… Enfin tous les sujets qui dérangent et qui prouvent que l’UMP reste une vaste supercherie, un miroir aux alouettes, une compilation de promesses non tenues pour s’arroger et contrôler sans vergogne un pouvoir trop grand pour un seul petit homme et sa cour de fayots.
Eux qui promettaient le plein emploi fin 2012 (9,1 % au 2me trimestre 2009!) et la fin des SDF fin 2008: plus c’est gros… plus ça passe!
Car le bilan, le bilan réel pas le bilan des sondages, n’est pas mauvais. Non, il est médiocre de chez médiocre, aussi médiocre que les billevesées vomies par Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé.
Les Dupont « t » et Dupond « d » chargés de balancer tout et son contraire, de justifier l’injustifiable et d’assurer le buzz le lendemain sur Canal + dans l’émission du biographe de Nicolas Sarkozy, Michel Denisot (et oui véridique!) via le Petit Journal, puis ensuite sur internet. Si en plus de divertir le peuple, on peut récupérer le pactole via l’audience, miracle du capitalisme à outrance, osons!
Un divertissement qu’assure d’ailleurs, à sa manière, l’opposition, avec notamment ce week-end le contre-buzz PS du buzz UMP, la tornade Ségolène qui ravage Dijon. L’UMP n’en demandait pas tant… puisqu’elle a même prévu le côté divertissement potache – plus niais que la roue de la fortune avec la bimbo peroxydée – la fin de la fessée demandée par la députée UMP, Edwige Antier! Une nouvelle priorité du gouvernement certainement, Nicolas ayant été traumatisé dans son enfance…

Alors ne sont-ils pas magnifiques nos gentils organisateurs? Ils s’occupent de tout pour que l’on ne s’ennuie pas une seule journée: 1, 2, 3 polémiques par jour, des polémiques qui retombent aussi vite qu’elles se sont levées et pendant ce temps le TGV du National Sarkozisme passe et repasse sur tout…
Quand les cheveux tout ébouriffés, le train s’arrêtera enfin en 2012, il sera déjà trop tard, la termite Nicolas, bien plus hostile que Kermit la Grenouille, aura déjà tout bouffé.
A moins que le ventre à moitié plein, elle ne puisse reprendre sa terrible quête jusqu’en 2017.

Bon, si on allait plutôt regarder un bon film, pour oublier cette éventualité? …Oups!

…et pour la Grippe A, ce n’était pas une diversion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s