Quand l'UMP s'associe au PC Chinois pour le meilleur et pour Areva!

Au nom de Dieu, quel qu’il soit, l’Homme a justifié les pires barbaries de son Histoire. En politique, au nom de l’Emploi, certains hommes politiques ont aussi justifié les pires alliances ou les pires réformes. Et qui dit « Emploi », dit « réélection » et l’ « argent » pour financer des intérêts privés ou leur propre parti.

L’illustration de cette « théorie » a été réalisée de mains de maîtres par l’UMP en la personne de Xavier Bertrand, Docteur ès coup tordu. Le site d’information Aujourd’hui la Chine, nous informait mardi dernier, que le nouvel homme fort du National Sarkozisme s’était fendu d’un voyage en Chine pour officiellement signer un « protocole inédit » entre l’UMP et le Parti communiste chinois (PCC).
Curieux mariage que celui de la droite libérale française, soi-disant gaulliste – depuis 2007, le Général se retourne dans sa tombe plusieurs fois par jour – avec un parti politique dirigeant d’une main de fer la plus grande dictature de la planète, par sa population.
A l’AFP, de sa plus belle langue de bois, Xavier a solennellement expliqué l’accord: « Ce protocole veut dire une meilleure compréhension, une meilleure connaissance et beaucoup plus d’échanges » […] »Cela veut dire, sur de nombreux sujets, par exemple sur l’environnement ou l’avenir de l’Europe, multiplier les échanges entre dirigeants mais aussi entre cadres et élus du parti » et d’ajouter « Ce que l’on veut dans cette nouvelle étape du dialogue stratégique » […] « c’est que les partis puissent se rapprocher, puissent se parler ».
Avouons que le bras droit de Nicolas n’a pas son pareil pour vomir un texte creux, 100% plan com’, préparé de longue date et cachant bien des mystères…

Mao Sarko

Ce qui vient à l’esprit pour expliquer cette pantomime, c’est avant tout un réchauffement des relations diplomatiques et financières (pour les amis industriels de Nico) entre les deux pays. Il faut dire qu’un froid digne de l’Age de glace règnait après le passage de la flamme olympique des JO de Pékin à Paris puis de la rencontre Nicolas Sarkozy / Dalaï-Lama à Gdansk le 5 décembre 2008.
De manière culottée, l’homme qui se prenait pour le maire de Saint-Quentin à la place du maire de Saint-Quentin, a enrubanné cette signature d’un joli thème: celui de la protection de l’environnement.
« j’ai voulu rappeler que pour la France la mise en place d’une Organisation mondiale de l’environnement était un enjeu-clé »[…] « Il faut que Copenhague soit un sommet décisif et bien évidemment la coopération de la Chine permettra d’en faire un succès important ».

Peut-on parler pour autant de foutage de gueule patenté? Oui évidemment au sens littéral du terme, d’un point de vue politique, ses explications restent dans la continuité, l’événement suivant nous le prouve dramatiquement.

Par un merveilleux hasard, 5 jours plus tard, le même site web dédié à la sino-actualité se faisait l’écho de l’officialisation de la première coulée de béton du nouvel EPR chinois, prévue très prochainement, et conçu par le groupe français Areva. Cela mettait fin à plusieurs mois de pause dans le processus, retards expliqués par des justifications « météorologiques et administratives », aussi grotesques que les arguments d’un discours de Frédéric Lefebvre donc. Même Louis Sarkozy ne pourrait les croire!
Et oui, là où l’UMP dit « environnement », il faut décoder le message par « nucléaire » car selon eux, l’industrie nucléaire est sans rejet de CO² donc 100% propre. Sûr que Anne Lauvergeon, la femme qui n’aime pas les « mâles blancs » (sic!), acquiesce sans retenue, à l’inverse des écologistes convaincus.
La simple prise en compte des travaux avec les va-et-vients de camions pour construire ces centrales mais aussi pour transporter les déchets nucléaires prouvent évidemment le contraire.
Les pollutions accidentelles comme celles de Tricastin, la pollution liée à l’extraction au Niger (la guerre de l’uranium), les erreurs malencontreuses de logistique avec la perte de plusieurs kilos de plutonium, l’épandage de stérils radioactifs sur les routes de France, et les pollutions légales (gazeuses et liquides) du centre de La Hague enfoncent le clou. Dans la totale indifférence générale, malgré les excellents documentaires de France 3 avec Pièces A Conviction, Uranium : le scandale de la France contaminée ou d’Arté (Le cauchemar du nucléaire).

Autre décodage: quand Xavier Bertrand parle d’ « une meilleure connaissance et beaucoup plus d’échanges », il faut y voir l’utilisation du seul moyen de communication valable entre deux partis politiques idéologiquement opposés: l’argent!
Ainsi les journalistes d’Aujourd’hui La chine, faisant correctement son travail à l’inverse d’autres médias, n’hésitent pas à reparler des rumeurs de « corruption » entre Areva et Kang Rixin, numéro un du nucléaire chinois, juste un petit de dessous de table de 1,8 milliards de yuans.
Pour couronner le tout, afin d’avoir le contrat nucléaire chinois, Areva a dû négocier le transfert de technologique, les chinois souhaitant, plus encore que les brésiliens avec le Rafale, maitriser la technologie française. Un problème de business intelligence et stratégique qui pose de sérieux problèmes sur le long terme, forcément. Déjà que la France a sacrifié des technologies d’Airbus et autorisé le soin aux chinois d’assembler leurs futurs avions…

A son retour, paradoxalement, c’est l’UMP qui a le plus sévèrement critiqué Xavier Bertrand. Ce dernier a expliqué de manière étrange, car totalement différente par rapport à ses propos du 22 octobre, l’accord signé à l’issue d’un entretien avec Wang Jiarui, directeur du Département international du Comité central du PC, constituait en fait un « memorandum » pour organiser les relations entre les deux pays, le même terme très diplomatiquement correct pour parler de « sombres magouilles politiciennes » utilisé par les médias chinois « mémorandum d’échanges, de coopération et de compréhension ».
Le président du groupe d’étude sur le Tibet à l’Assemblée, Lionel Luca, parle même d’« accord indécent », et d’un « affichage politique avec un des derniers partis totalitaires ». « Notre électorat de droite anticommuniste ne va pas apprécier, ni les bobos dont on veut avoir les voix ».
Claude Goasguen termine la critique cinglante par la légitime opposition « Mais la Chine, ce n’est pas pareil que le PCC ». Le National Sarkozisme confond effectivement le pays et un groupuscule de dictateurs d’un parti soi-disant communiste mais qui n’a de communiste que le nom, ne conservant le pouvoir que par les pires pratiques: lois liberticides, exécutions sommaires, emprisonnement et meurtre des opposants politiques. Simplement lamentable!

Ajoutant le ridicule à l’abject, le fayot Jean-François Copé, expert lui aussi langue de bois malgré son livre sur le sujet, a réalisé un (faux?) magnifique lapsus… révélateur:
« pour l’avenir, ce serait une bonne chose que l’on puisse avoir en amont un débat dans les instances du parti » tout en précisant « le déplacement tout à fait légitime, et que moi j’approuve totalement, de notre premier secrétaire en Chine » avant de se reprendre « Euh… de notre secrétaire général ».
Et maître Bernard de riposter que l’UMP avait « un rôle à jouer dans les relations » franco-chinoises, « ce qui, ne nous empêche pas d’avoir une totale liberté de ton sur tous les sujets ».
C’est justement cette liberté de ton et l’accointance du National Sarkozisme avec les pires régimes totalitaires de la planète (de la Libye de Kadhafi, à la Tunisie de Ben Ali en passant par la Russie de Poutine ou le Kazakhstan du président léniniste Nazarbaïev, à quand la Corée du Nord de Kim Jong il?) qui fait non seulement débat mais qui surtout déshonore notre pays réputé pour le respect des droits de l’Homme.
Enfin c’était avant le règne Sarkozien armé de son cortège de requins de la finance et de l’industrie qui vendraient père et mère (alors les valeurs de la France…) pour des contrats bien juteux.

Si seulement ces actes tenaient de la farce…
bisounours_farceur

Sources: aujourd’hui la chine ici et

Publicités

Une réflexion sur “Quand l'UMP s'associe au PC Chinois pour le meilleur et pour Areva!

  1. Une constatation…..c’est un sujet sur lequel personne ne s’est beaucoup étendu, curieux que l’UMP aille faire ami ami avec les chinois communistes. Xavier Bertrand avec des coeurs sous ses pattes de nounours, c’est nouveau pour un endroit où mettre ses coeurs, mais le fait qu’il en ait deux quand nous n’en n’avons qu’un voudrait-il dire que c’est un affectueux ?
    Bonne soirée, amicalement
    genevieve

    J'aime

    1. Et oui! C’est un sujet bien plus grave et épineux que la douche du président et ses autres gabegies auxquelles la Vème république s’est malheureusement habituée. Encore l’art de la diversion made by UMP.
      Pour l’aspect bisounours, cela vient de son calme relatif et son physique qui en font un politicien potentiellement sympathique. Evidemment dès qu’il ouvre la bouche et vocifére ses arguments néo-conservateurs, cela change du tout au tout.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  2. X. Bertrand restera sans doute dans l’histoire comme le parfait exemple du faux cul, de l’opportuniste… Il a donc signé avec le PCC un accord de non ingérence… Le plus drôle, c’est que peu de médias ont relevé ça… Un traitement de complaisance dont ne bénéficia pas Mélenchon lorsqu’il rappela certaines vérités historiques quant au Tibet, sans pour autant cautionner la politique coloniale de La Chine.

    J'aime

  3. […] Petite parenthèse D’ailleurs on peut s’étonner de ce fait troublant: en 2009 EDF achète British Energy pour 15 milliards d’euros (donc avec nos factures gonflées et nos impôts qui ont financés la construction des barrages et des centrales depuis l’après-guerre). En 2010, EDF revend la partie distribution (et garde la production) à un revendu au milliardaire chinois Li Ka-shing pour seulement 6,9 milliards d’euros. Faut-il y voir l’une des clauses du pacte secret lien l’UMP au PC Chinois? […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s