Brèves Cpolitic: Un Monde qui prend les Gens Pour des Cons

Les informations fusent. De partout. TV, Radio, Presse, Internet. Pour celles et ceux qui le souhaitent (ou pas), nous en sommes rassasiés jusqu’à l’extrême limite. Cette limite qui une fois atteinte, nous fait soit lâcher l’affaire, le dégoût et l’abandon de toutes les sources d’informations, soit décrypter l’actualité pour en extraire sa substantielle moelle. Mais le temps et la facilité nous poussent évidemment à la première solution.
Quant à la deuxième, on se rend vite compte, que ce monde, profitant de notre passivité sur les événements en cours, nous prend vraiment pour des cons…

A l’international:
De France, notre Nicolas préféré ne manque pas de se préoccuper du sort des citoyens des autres pays. Cela en devient admirable, touchant, pathétique voire pitoyable. Récemment nous avions eu droit à l’Iran. Un tollé présidentiel face au scandale des scrutins truqués et au peuple iranien ayant soif de démocratie. Mais à chaque fois, on ne peut s’empêcher de penser à tous les pays ignorés, volontairement, par notre nain souverain. Une mémoire courte et bien sélective:
– la Birmanie dont le régime est, on le sait de manière certaine depuis peu de temps, financé par l’entreprise bien française Total
– La Chine où le commerce Franco-chinois (Areva, EDF…) va bon train malgré l’emprisonnement ou les exécutions sommaires d’opposants
– Le Brésil, potentiel client cette semaine, des maudits Rafales de Dassault, entreprise qui aimerait avoir un pied dans le marché juteux de l’Amérique Latine (Colombie, Honduras, Nicaragua…) réputée pour ses droits de l’homme (sic!) Il faudra au passage demander aux habitants des bidons villes de Sao Paulo s’ils sont « pour » l’achat de 5 milliards de dollars d’avions de combat, soi-disant, dernier cri.
– La Libye avec l’anniversaire du terroriste Kadhafi, nouvellement vierge et « fréquentable », sous le prétexte fallacieux, qu’il s’oppose à Al Quaïda.
Et que des dires des visites présidentielles françaises, grand sourire, dans des pays abritant d’infâmes dictatures tels que Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte, où la liberté d’expression, notamment, est piétinée chaque jour?

3 élections, 2 mesures
Iran, Juin dernier. Ahmadinejad est déclaré vainqueur de l’élection présidentielle, malgré les fraudes et les résultats qui donnent gagnant son opposant Moussavi.
Gabon. La semaine dernière. Ali Bongo est en compétition avec une dizaine de candidats. Lors du scrutin, le vote se voit retardé de plusieurs heures le matin, sans aucune explication. De même, les résultats sont connus quelques jours après la date prévue, laissant planer l’ombre de la fraude sur les événements. 2 opposants au fils de l’ancien dictateur Omar Bongo, s’autoproclament en même temps que lui « président du Gabon ». Finalement les 15 candidats opposés à Ali, le dauphin du tyran, demandent une enquête sur les malversations électorales.
Afghanistan, août dernier jusqu’à début septembre. Ahmid Karzaï, l’ancien agent de la CIA, ne peut sur le papier, gagner les élections dans la mesure où, les principales régions ralliées à sa cause sont sous le feu des combattants talibans. Les régions « libres » pour voter restent en revanche plus réceptrices aux promesses électorales de son rival, ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah. Pourtant, malgré la logique la plus basique, Ahmid Karzaï est reconduit dans son mandat de président dès le 1er tour.

Iran Juin dernier. Ahmaninejjad a été nommé président. Les USA, le Royaume-Uni et la France ont trouvé regrettable un tel manquement à la démocratie, et ont demandé, à l’instar des opposants sur place, de vraies élections libres et équitables.
Gabon, La semaine dernière. Ali Bongo a été nommé président et a reçu les félicitations expresses de l’Elysée.
Afghanistan, août dernier. Ahmid Karzaï a été nommé président. Nicolas Sarkozy a envoyé une lettre au vainqueur: « La campagne électorale qui vient de s’achever a démontré la maturité politique et l’intérêt très marqué des citoyens afghans pour débattre des conditions de leur avenir »
No comment…

comment réussir quand on est con et pleurnichard

En France:
Ah la taxe carbone. Un sujet idéal pour parler d’autres choses… ou pas. Il faut avouer qu’on ne sait plus, devant les boulettes et gaffes en cascade, fausse fuite ou test de l’opinion publique, s’il y a encore un pilote dans l’avion France! Episode 1: Fillon annonce la tonne de C02 à 14 euros et tout semble ficelé. Episode 2: devant le tollé, le Nicolas invite la chef de fils des Verts et annonce que rien n’est fait. Episode 3: Fillon prétend que tout ce remue-ménage provient des médias. Magnifique de culot.

Clearstram. L’informaticien, aussi compétent pour Excel que naïf pour des affaires louches, Imad Lahoud implique directement De Villepin. Mais si le « Dom » était au courant, et a laisser faire, comment expliquer que le Nicolas à l’époque, Ministre du Budget puis de l’Intérieur soit totalement « ignorant » quant à la véracité des listings, et qu’il aurait lui aussi « laisser-faire »! Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette…

Le Forfait hospitalier. Belote & rebelote. On nous refait le même coup que les salaires des traders à la BNP. D’abord on donne à ronger aux médias et à la vindicte populaire, un chiffre, énorme évidemment, et ensuite on le diminue pour arriver, forcément, à un chiffre bien au-dessus des estimations initiales les plus optimistes. Pour preuve: 16 euros à 20 euros, soit 25%. Tout est affaire de psychologie comme lorsque vous négociez une augmentation, demandez plus puisque vous aurez toujours moins que demandé! Si finalement, l’augmentation s’arrête à 18 euros, le soufflé se dégonflera aussi vite qu’il est arrivé.
A moins que les médias fassent leur travail, et que l’ombre du « nouvel impôt » forcément honteux ne dissolve tout espoir, pour Roselyne et ses amis, de faire payer aux malades le fait de l’être…malade.
ça serait tellement plus solidaire (et donc idée socialiste) de faire payer à tous la hausse par l’intermédiaire de la CSG. Si c’est une idée du PS, désolé, mais elle s’impose comme étant la meilleure. Si! si!

Du pognon, il en faut encore et toujours plus. Alors plutôt que de rafistoler la passoire, on augmente le débit de l’eau. Logique floue de nos politiques. D’où la même semaine, le dé-remboursement du paracétamol et de l’aspirine. Tout ce que peut payer le contribuable, c’est autant de sous d’économiser pour la sécurité sociale. D’ailleurs le paracétamol sert aussi à diminuer les symptômes d’une certaine…grippe A H1N1. Curieuse coïncidence.
Juste après l’intervention de la grotesque Roselyne Bachelot dimanche dernier dans « Cpolitique » , (un joli nom pour une émission politique sur France 5), une publicité vantait les mérites d’une mutuelle célèbre…du Mans. Celle-ci mettait en avant, via un affilié emprunt à une rage de dent terrible, le remboursement par cette mutuelle des… antalgiques!
Les spécialistes du secteur en sauraient-ils plus que nous? Ne seraient-ils d’ailleurs pas un peu derrière les lois et futures lois qui seront légiférées, rien n’est moins sûr.

Justice. Belote, rebelote et dix de der. Dans les cartons du ministère de la Garde des Sceaux a prévu, pour pallier à la grippe A, une justice d’exception, une version light. Tollé des syndicats de magistrats. Selon le point.fr, « le Code de procédure pénale pourrait être modifié par voie d’ordonnance gouvernementale ». Rassurant en National Sarkozisme.
Pour nier les accusations du Syndicat de la magistrature et de l’Union syndicale des magistrats, MAM nous sort un abracadabrantesque: « C’est un projet protecteur des libertés individuelles, prévu dans un cadre juridique très précis ». Un culot sans borne, un hymne au foutage de gueule.

Toutes ces anecdotes alimentent ainsi les conversations de bistrots, les médias et… les blogs, mais vident d’autant les caisses de l’Etat. Et franchement, après coup, on a vraiment l’impression:
– que celles et ceux qui nous gouvernent sont des incompétents, des traitres à la nation voire tout simplement des fous (devons-nous à ce titre être plus timorés face à des malades inconscients de leurs actes?)
– que nous sommes pris manifestement pour ce que nous ne sommes pas. A moins que…

Publicités

Une réflexion sur “Brèves Cpolitic: Un Monde qui prend les Gens Pour des Cons

  1. Comment prendre les gens pour des cons ? En donnant des chiffres faux, puis en donnant les vrais chiffres 3 ou 4 mois plus tard.

    Juin 2009 : aux Etats-Unis, effondrement du crédit à la consommation. La baisse est de – 15,5 milliards de dollars, au lieu des – 10,3 milliards annoncés en première estimation.

    (Toujours le même truc : ne pas donner les vrais chiffres pour ne pas déclencher la panique. Donner les vrais chiffres 3 ou 4 mois plus tard. C’est autant de temps de gagné.)

    Juillet 2009 : le crédit à la consommation continue de s’effondrer. L’effondrement est de pire en pire. Le chiffre officiel est de : – 21,6 milliards de dollars.

    (Rendez-vous dans 3 mois pour le chiffre réel, qui sera encore pire.)

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=039ef83b6bd8a123e34f55107306f01a

    Concrètement :

    – Toute l’économie mondiale est tirée par une locomotive : la consommation des Etats-Unis.

    – Après le 15 septembre 2008 et la faillite de Lehman Brothers, les dirigeants américains ont injecté des milliers de milliards de dollars pour tenter de maintenir le crédit.

    – Tous ces milliers de milliards de dollars n’ont eu que peu d’effet sur le crédit : un an après, le crédit continue de s’effondrer aux Etats-Unis.

    – Quand la consommation des Etats-Unis baisse, l’économie mondiale s’effondre.

    – Préparons-nous à subir la deuxième crise.

    J'aime

  2. C’est de la haute stratégie que d’annoncer des futures taxes à un taux élevé pour que tout le monde crie au secours et puis ensuite, un bon samaritain, arrive pour dire, mais non ça sera beaucoup moins, et puis, comme toujours les ménages les plus pauvres en seront exemptés, je veux bien, mais à force ce sont les ménages qui collent à la frontière dite des pauvres, qui eux paient tout le temps, sans que personne n’imagine une seconde, qu’à force qu’on leur tombe dessus, ils finiront par ne plus se relever, Ca s’appelle la justice sociale, mieux vaut ne pas être la tranche de jambon dans le sandwich !
    Bonne soirée
    genevieve

    J'aime

    1. Et oui. Pour preuve, dès aujourd’hui nous apprenions un pitoyable 17 euros la tonne de CO2
      Pitoyable pour Fillon, pour les Ecolos et pour les ménages qui considèrent cela comme une nouvelle taxe. Forcément vu le nom.
      Encore une usine à gaz sans nom, né des éminences grises de nos hautes sphères.

      J'aime

  3. Maintenant, Sarkozy devrait nommer un républicain au poste de ministre de l’Intérieur.

    Il y a beaucoup de républicains à l’UMP.

    Sarkozy devrait choisir un républicain comme nouveau ministre de l’Intérieur car, sinon, les jeunes n’auront plus AUCUNE confiance dans la police nationale et dans  » le premier flic de France « .

    Sarkozy devrait trancher dans le vif.

    Vite.

    J'aime

  4. Voici le communiqué de Brice Hortefeux, qui donne sa propre version de l’affaire. La version de Brice Hortefeux est un mensonge caractérisé :

    « Brice Hortefeux dénonce une vaine et ridicule tentative de polémique.

    A l’occasion des universités d’été de l’UMP, alors qu’il prenait une photo à la demande d’un jeune militant, des commentaires du public ont porté sur les caractéristiques supposées des habitants de l’Auvergne, région d’origine de Brice Hortefeux.

    Celui-ci a alors précisé « s’il y en a un, ça va ; c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes » par référence aux très nombreux clichés qu’il venait de prendre avec la délégation auvergnate et alors qu’il s’apprêtait à partir.

    Pas un seul mot de Brice Hortefeux ne fait référence à une origine ethnique supposée d’un jeune militant. »

    http://www.interieur.gouv.fr/misill/sections/a_la_une/toute_l_actualite/ministere/tentative-polemique/view

    En réalité, tout le dialogue portait sur Amin, le jeune militant UMP.

    1- Un participant a commencé à parler d’Amin.

    2- Ensuite, Brice Hortefeux a parlé d’Amin.

    3- Ensuite, un autre participant a parlé d’Amin.

    4- Ensuite, Jean-François Copé s’est adressé directement à Amin.

    5- Ensuite, une participante a parlé d’Amin.

    6- Enfin, Brice Hortefeux a parlé d’Amin, et c’est là où il a dérapé dans les propos racistes.

    Voici la retranscription de la conversation polémique que tient Brice Hortefeux lors de l’université d’été de l’UMP :

    Un participant : « Ah ça, Amin, c’est l’intégration. »

    Brice Hortefeux : « Il est beaucoup plus grand que nous en plus. » (à propos du jeune homme)

    Un autre participant : « Lui, il parle arabe ».

    (Rires de l’assemblée)

    Jean-François Copé : « Ne vous laissez pas impressionner, ce sont des socialistes infiltrés. »

    Une participante : « Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière. »

    Brice Hortefeux : « Il ne correspond pas du tout au prototype. »

    (Rires de l’assemblée dont Jean-François Copé)

    Brice Hortefeux : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. Allez, bon courage… »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090910.OBS0729/le_verbatim_des_propos_de_brice_hortefeux.html

    J'aime

  5. Il faut arrêter avec le racisme comme ingrédient à toutes les salades, on a plus le droit de respirer sans être soupçonné de racisme, c’est la recette à la mode de toutes ces associations qui passent leur temps à guetter tout ce qu’ils vont pouvoir monter en épingle pour se distinguer et se faire plaindre, se penche t-on avec autant de vigueur lorsque ces mêmes adeptes de l’anti-racisme vous traite de sale française, et autres quolibets qui dans ce cas là ne seraient pas nommés racisme !
    Personnellement, je pense que Brice Hortefeux n’a pas à se justifier de rien, car on a encore le droit de plaisanter, d’appeler un noir, un noir, un chinois, un chinois, un arabe, un arabe et un américain, un américain. Pour moi le mot raciste doit être supprimé du dictionnaire et que les associations trouvent d’autres occupations que d’aller à la chasse aux dits racistes.
    Bonne journée à vous
    genevieve

    J'aime

    1. Encore une fois, Geneviève, nous allons nous opposer en tout bien tout honneur, évidemment. Un homme politique occupant un poste comme celui de Ministre de l’Intérieur ne possède strictement aucune excuse à l’écoute de tel propos. L’éventuelle prise d’alcool serait même un acte aggravant si tel était le cas, de part le principe qu’il doit servir de modèle, par rapport à sa fonction.
      Les associations chassent les racistes, d’autres les pollueurs, d’autres les arnaqueurs etc… La liberté d’association vers partie intégrante de nos libertés à protéger.
      Si après ces différents combats, le racisme en premier, commencent à vous poser problème, c’est fort dommage.

      Quant à l’humour, vous savez pertinemment qu’il permet aussi de cacher l’inavouable. Inutile de rentrer dans le sempiternel débat du « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ».
      Car derrière une telle plaisanterie douteuse, c’est bien pire qui se cache derrière l’homme, de part son passé au ministère de l’immigration.

      Cdt,
      Cpolitic

      J'aime

  6. Je pense que vous n’êtes pas entrain d’insinuer que seules les associations qui chassent les racistes me posent problème, non pas vous ….je constate simplement que c’est une sorte de jeu qui s’installe pour essayer de piéger les gens et ensuite en faire une montagne et pour celà ces associations utilisent portables et autres instruments à leur disposition, m’étant fait traiter de sale française dans le métro par trois filles noires parce que je voulais m’asseoir et qu’elles avaient décidé que non, dans ce cas pour moi le racisme existe dans l’autre sens, mais dans l’autre sens il semble que celà ne gêne personne. Celà fait 3 jours que l’on entend parler toute la journée de ce qu’aurait dit Brice Hortefeux,que l’on dise plutôt que l’on veut se débarrasser de Brice Hortefeux, celà serait plus normal. Vous ne trouvez pas que c’est un peu exagéré alors que l’on est entrain de nous asséner de nouvelles taxes à payer, et autres choses qui méritent que l’on s’y attarde avec autant de vigueur que ne font les associations à la chasse aux racistes.
    C’est mon point de vue
    bon WE à vous
    genevieve

    J'aime

  7. Les faits, rien que les faits…
    Quand un ministre déclare, même pour rigoler, que le fait que beaucoup (trop pour lui) de Français sont « arabes » est un problème, comment il faut appeler ça? Pour « rigoler » on peut dire aussi que beaucoup de Corses, c’est un problème, de même pour les Bretons, les Basques, les Juifs, les Franc-Comtois, les Nègres et les Chinetocs…

    J'aime

    1. Surtout quand celui est ministre de l’Intérieur. ça rappelle forcément des mauvais souvenirs très Vichyistes, les souvenirs…

      Et comme d’habitude, une semaine après la polémique, le soufflet médiatique va retombé. Prêt pour une prochaine polémique?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s