Turquie: Plus C'est Gros, Plus ça Passe!

Depuis 2 ans, le Parti Culotté de la Majorité Présidentielle n’ y va pas par 4 chemins: absence de concertation, mise à l’écart volontaire des professionnels, réformes liberticides, préjugés et phrases à l’emporte pièce pour justifier l’injustifiable.
Le dernier leitmotiv en date reste évidemment l’entrée ou non de la Turquie dans l’Union Européenne.
Un joli tour de passe-passe pour polluer le débat des Européennes, débat déjà réduit à sa portion congrue et entâché de vilénies à 2 jours du scrutin.

Xavier Bertrand, notre bisounours aux dents longues, s’appuie dorénavant sur le simple argument suivant: La Turquie ne fait pas partie de l’Europe géographique. Que dire? Coup fatal, Respect, Pas mieux.
Mais comme chez Cpolitic, on cherche toujours la petite bête, pour discréditer l’argumentaire de l’ancien agent d’assurance – c’est vous dire la confiance qu’on peut lui porter! – il suffisait de trouver un contre-exemple: un territoire faisant déjà partie de l’Union Européenne sans être inclus dans sa espace géographique.
Ce qui certainement devrait laisser coua les plus FrédoLefebvriens des UMPistes.

Alors même qu’aucun journaliste ni opposant politique ne l’avait trouvé – sinon le mythomane qui se croît Maire de Saint Quentin dans l’Aisne ne remettrait pas toujours le même argument fallacieux sur le tapis – voici enfin le contre-argument décisif: Nos DOM-TOM !
Certes à l’UMP, il est naturel de ne voir les DOM-TOM uniquement comme d’anciennes terres colonisées, bonnes pour la plupart à exploiter la canne à sucre et le coton (Jean Claude Narcy si tu nous lis!), ou en paradis préservé pour touristes Ushuaiaophiles anglophobes en manque d’aventures voire en paradis fiscal pour l’évasion du même nom.
Si Elie Domota était au clavier, il en profiterait pour vous rappeler que ces départements et territoires d’outre-mer, Guadeloupe en tête, font bel et bien partie de l’Europe alors que les îles françaises des Antilles sont à plus de 8000Km de Paris.
Et de deux choses l’une: Ou Xavier Bertrand n’a jamais ouvert une bouquin de géographie. Ou si l’argument ne suffit pas, ce sont les bases de la logique (niveau primaire) qu’il doit revoir.

Pour être plus précis, afin d’éviter tout malentendu, l’ex-assureur étant par nature vicieux et retord, depuis une réforme constitutionnelle de 2003, les DOM-TOM n’existent plus que dans nos abus de langage. Ne restent administrativement que des:
– COM (avec un M s’il vous plaît!): Corse, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy et Saint-Martin
– POM (mangez des pom!): Polynésie française et Nouvelle-Calédonie
– ROM (rien à voir avec les romanichels) : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion

Les PTOM ou Pays et territoires d’outre-mer sont des dépendances de la France et à ce titre font partie de l’Union européenne.
Au plus grand désarroi, des UMPistes les plus farouches, force est de constater que là encore, le tort ne peut que les ronger sur cette question.

Soyons beau joueur et essayons de ne pas passer par des « dépendances » d’Etat européen. Rien de tel qu’une bonne carte pour cela:

Source Wikipédia

Et tout de suite un constat: Pourquoi ne pas faire entrer la Russie dans l’Union Européenne? Historiquement l’Europe s’arrête en effet jusqu’aux limites de l’Oural. Souvenez-vous de vos cours de primaire et collège!
Relativisons d’emblée puisque tout ceci n’est que purement géopolitique car au final, la seule réalité scientifique est que l’Europe seule n’existe pas. En prenant en compte les plaques tectoniques, c’est en effet le concept de continent qui prédomine. Pour le plus grand désarroi des néo-conservateurs décidément bien incultes, l’Eurasie, intégrant de ce fait tous les pays dits d’Asie, comprend également la Turquie. CQFD.

« La Turquie n’a pas vocation à intégrer l’Union Europe »
On comprendra donc aisément que tout ceci ne relève que de la lubie d’une minorité de personnes ne cherchant qu’à conserver un électorat aux relans clairement xénophobes. D’autant qu’au niveau européen, leur position semble moins tranchée voire pro-Turque, puisqu’en coulisses les partenaires économiques voient au contraire d’un très bon oeil ce nouveau marché pour une main d’oeuvre à bas coût.
Au menu: vote de crédit de pré-adhésion par centaines de millions d’euros et intégration de députés turcs « invités » de l’AKP parmi les députés du PPE (dont fait partie l’UMP), accélération des procédures en vue d’une future adhésion.

Quant aux éventuels problèmes de respect de Droits de l’Homme, nos diplomates concernés sauront en faire abstraction de la même manière que lors de négociations commerciales avec la Chine, l’Egypte, la Russie ou la Libye de Kadhafi. Les amis industriels du pouvoir (et des précédents) restent intransigeants sur ce point.

Enfonçons le clou turc dans cette schizophrénie politique indigne et rappelons aux plus étourdis que la Turquie fait déjà partie intégrante de manifestations dites « européennes » comme l’Eurovision ou le football via la Ligue des Champions organisée par l’UEFA. UEFA dont la définition est pour rappel Union Européenne des Associations de Football. Un comble!
Alors si l’UMP ignore même les fondamentaux footbalistiques, inutile de lutter, nous sommes dans de la mauvaise foi pure et dure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s