La bibliothèque du parfait petit terroriste

Bientôt l’été. Alors profitant du défi lancé par gauchedecombat, concernant la bibliothèque illustrée et supposée de Julien Coupat, quelques conseils de lecture.

Sélection Livres Cpolitic

De gauche à droite (aucun jeu de mots politique là-dedans):
– Yvan Stefanovitch, Aux frais de la princesse – Enquête sur les privilégiés de la République aux éditions JC Lattès
– Edward Bernays, Propaganda Comment manipuler l’opinion en démocratie, édition Zones
– Jean Ziegler, L’Empire de la Honte, Le livre de Poche
– Julien Duval, Le mythe du trou de la Sécu publié chez « Raison d’agir »

4 petits joyaux permettant à eux seuls, de créer un début de programme politique solide pour changer ce monde néolibéral dans l’économie, conservateur dans le social, et fascisant à l’encontre de nos libertés.

Publicités

Une réflexion sur “La bibliothèque du parfait petit terroriste

  1. Une idée que je suis en train de mettre en place avec quelques amis:
    Un réseau de bibliothèques privées et associatives via internet
    le but: partager sa bibli perso (2000 bouquins « ciblés » pour ma part), créer des liens sociaux de proximité avec des personnes qu’on n’aurait pas rencontré ailleurs sur des passions communes, au hasard les premiers « San Antonio » ou la vie de Grock ou l’éthologie vue par Kropotkine…
    les moyens: très simples, un logiciel libre de gestion de bibliothèque. J’ai choisi « book’in » qui me semble très bien, téléchargeable sans problème en espérant une version Linux…
    On fait des fiches des bouquins qu’on est disposé à prêter (pour « la chanson des gueux de Richepin »(1910) je demanderai peut-être des garanties à l’emprunteur…) C’est un peu fastidieux mais chacun fait ça à son rythme.
    On réunit tous les fichiers dans un fichier commun local (rayon de 30-40 km) qu’on balance sur un hébergeur de fichiers. Un simple code suffit pour l’ouvrir, ensuite il suffit de contacter directement la personne qui possède l’ouvrage recherché grace à son email précisé dans la case « localisation »…
    Les règles de fonctionnement sont à définir par les membres du réseau: mise à jour du fichier central, sauvegardes, rotation de « l’administrateur », éthique, etc…
    En plus ça arrange tout le monde, »on » n’a plus besoin de défoncer votre porte pour consulter votre bibliothèque…

    J'aime

    1. Excellente idée. c’est une réinvention de bibliothèque municipale en changeant d’échelle, plus communautaire.
      Le vrai défaut peut être la distance aussi entre le préteur et l’emprunteur. En revanche, le concept de réseau social autour des livres est à creuser effectivement.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s