Cheick et Pétrole Arabe: Corruption en Rafale?

Nicolas Sarkozy n’a pas pris le pouvoir par les urnes pour mener le pays vers le succès économique mais plutôt vers la banqueroute. Oubliez toutes les promesses, seuls comptent ses amis industriels et financiers. Business is business comme on dit dans le milieu.
C’est ainsi qu’on apprend ce week-end la conclusion proche, mais pas définitive, d’un contrat d’armement entre la France et l’Arabie Saoudite. Comprendre un contrat d’avions Rafale entre la société Dassault, représentée par Nicolas Sarkozy, et le pays des friqués du Pétrole finançant le terrorisme, les Emirats Arabes Unis.
Le meilleur n’est pas dans le nombre d’emplois que cela va sauver ou créer. Non, le meilleur reste dans l’explication succincte de l’opération financière pour arriver à cette merveille commerciale.

Hormis un contrat de 6 à 8 milliards d’euros sur 60 avions Rafale, jusqu’ici tout est rose.
Là où les choses se gâtent:
– de part sa conception qui commence un tantinet à devenir obsolète – TF1 ou France 2 ne le présentent pas sous cet aspect, étrangement – le client souhaite intégrer un nouveau radar plus moderne et les systèmes d’armes. Coût : 1 milliards d’euros. Problème: Personne pour le financer.
– après avoir acheté des nouveaux Rafale, le client veut se débarrasser de ses vieux Mirage 2000-9 – ultramodernes pourtant face au Mirage 2000-5 détenus par… La France (sic!) – et évidemment obtenir une ristourne confortable sur le prix d’achat des Rafale. Problème: les caisses de l’Etat français étant vides, il faudra que la France trouve un acheteur pour ses bijoux de guerre.

En France, on n’a pas d’argent mais on a des idées
On apprend par Reuters que mardi prochain, par un hasard total, notre parodie de Président se rendra à Abou Dhabi pour inaugurer la première base militaire française.
L’idéal pour y signer les contrats de Dassault Aviation en court de bouclage, si tout est prêt à temps.
Inutile d’être devin pour comprendre la magouille monumentale qui est entrain de se jouer. La France va ainsi engager de l’argent public sous couvert d’aide militaire stratégique (implanter une base en face de l’Iran dans le Golfe Persique) pour donner de bonnes raisons au cheiks arabes fortunés d’acheter du matériel militaire français, et donc aider des entreprises privées. En plus de cet endettement, le pays va même devoir acheter temporairement et peut être définitivement (sans les revendre faute d’acheteurs) les Mirage 2000-9 dont veut se débarrasser les richissimes clients.
Rien n’est donc trop beau pour satisfaire la clientèle et le grand argentier (parmi d’autres) de Nicolas Sarkozy: Serge Dassault. Alors si en plus Areva, (au sein d’un futur consortium regroupant GDF Suez, Total voire EDF) peut vendre sa première centrale nucléaire des émirats, Nicolas ne va pas se priver… d’aider d’autres amis (comme Albert Frère) avec l’argent public. A ce propos, vous avez pensé à déclarer vos impôts?

Des précédents
Cela n’a évidemment aucun rapport. Le maire UMP de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), Jacques Bouille s’est pendu dans sa cellule où il était retenu dans le cadre de sa détention préventive.
3 broutilles lui étaient reprochées: blanchiment, corruption, trafic d’influence, prise illégale d’intérêt, blanchiment, détournement de biens publics, faux et usage de faux, subornation de témoins.
Quelques jours avant, Pierre Bédier, ancien député maire de Mantes La Jolie (UMP) renonçait à son mandat de conseiller général et président du conseil général des Yvelines après sa condamnation pour corruption écopant au passage de 18 mois de prison avec sursis et d’une peine de 6 ans d’inéligibilité.

Alors Nicolas, les Rafales, les centrales, c’est pour offrir? On vous met un papier cadeau et un ruban?

MAJ 30 mai 2009: Le château de la famille Bruni a été vendu au prince saoudien Al-Walid pour la modique somme de 17,5 millions d’euros. Ce n’est certes pas le même pays – Arabies Saoudites / Emirats Arabes Unis – mais difficile de ne pas se poser des questions sur une éventuelle promotion du pack Rafale avec le château italien inclus, pour le même tarif.

Publicités

Une réflexion sur “Cheick et Pétrole Arabe: Corruption en Rafale?

  1. Si j’ai bien compris, Nicolas joue les commerçants, il vend, en tant que représentant de commerce de la Sté Dassault, des avions Rafale, mais comme le client a toujours raison, il faudrait intégrer un nouveau radar…..et les Emirats nous jouent la brocante en voulant nous refiler leurs mirages 2000-9.

    Rien que de bien naturel quand il s’agit de jouer « à la marchande » avec les pays arabes plus rusés que nous. C’est à celui qui roulera l’autre et on est jamais sûr de gagner, ou autrement dit d’avoir fait une bonne affaire.
    Bonne journée
    genevieve

    J'aime

    1. Qu’il fasse le représentant de commerce à la limite pourquoi pas, d’autant que les prédécesseurs l’ont fait et si cela peut créer des emplois en France ou en Europe…
      Non le souci c’est qu’il puisse augmenter les chances de la faisabilité de ce contrat avec de l’argent public, le tout pour financer au final une firme privée dont le pdg a pu l’aider dans sa campagne. Corruption, je te vois !

      Bonne soirée
      Cordialement,
      Emachedé

      J'aime

  2. Nicolas a été formé à bonne école avec le grand Jacques. Quand allons nous enfin LEURS confisquer le pouvoir ? Sommes-nous trop cons ou trop avides d’être un jour un peu comme EUX ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s